L'homme doit lire pour s'instruire puis voyager pour rectifier ce qu'il a lu

L'homme doit lire pour s'instruire puis voyager pour rectifier ce qu'il a lu

NCL STAR 2016 (Capitales Baltiques)

Sans titre.jpg 

 

NC_ncl_norwegian_star.png

 

 

 

COMPTE RENDU DE CROISIERE

"Capitales Baltiques" août 2016

NCL STAR DU 07/08/2016 AU 18/08/2016

COPENHAGUE - WARNEMÛNDE - en mer - TALLINN - ST PETERSBOURG - HELSINKI - en mer - COPENHAGUE

 

Escale de Stockholm annulée pour raison météo

 

JOUR 1 : COPENHAGUE (DANEMARK)

JOUR 2 : WARNEMÛNDE (ALLEMAGNE)

JOUR 3 : en mer

JOUR 4 : TALLINN (ESTONIE)

JOUR 5 : ST PETERSBOURG (RUSSIE)

JOUR 6 : HELSINKI (FINLANDE)

JOUR 7 : en mer

JOUR 8 : COPENHAGUE (DANEMARK)

JOUR 9 : COPENHAGUE (DANEMARK)


Introduction :

  • Ceci est notre 9ème croisière
  • La notre 3ème croisière sur la compagnie NCL
  • Nous arriverons à Copenhague 2 jours avant le départ : Hôtel WakeUp
  • Je réserve par l'agence Azur Croisères

  Attention, ce compte rendu est celui de notre croisière à nos dates, surtout ne rien figer comme d'habitude !!!


JOUR 1 : Départ de Roissy CDG pour Copenhague (07/08/2016)

Vol low cost pris avec Vueling pour 18:00, j’avais déjà pris pour Florence en 2015. Cette fois, décollage avec 1h30 de retard pour des raisons pas claires. Bref, il accélère semble-t-il un peu, on arrive à Copenhague avec 1h de retard. Bagages et sortie facile, direction le métro, c’est assez simple ici, on est en bout de ligne, conseil déjà prenez un ticket, ne pas tenter, je ne suis pas d’ici, je n’ai pas compris ou était les tickets etc…un contrôleur à la deuxième station, ça rigole pas. Premier métro premier contrôle ! (ticket métro cher = 5 € ou 36 DKK)


On continue et on descend comme prévu à la station « Kongen Nytorv ». Quelques pas environ 300 mètres pour trouver notre hôtel plein centre le « Wakeup Copenhagen Borgergade », en seulement 300 mètres à pied, on croise des gens ivres et par plusieurs fois des femmes, bien arrangées !


Voilà, on doit être dans l’ambiance ! Au lit, demain journée complète à Copenhague.



JOUR 2 : COPENHAGUE (Danemark)---15°>22°---ensoleillé (08/08/2016)

On a une journée de balade aujourd’hui pour découvrir la capitale du Danemark. Cette ville se situe à l’est du pays sur l’île de Seeland, la ville compte 570 000 habitants. Fondée au Xème siècle par les vikings. On trouve au cœur de la ville le port de Nyhavn, lieu très touristique aux maisons en bois colorées. Nous parcourons le quartier City avec ses rues piétonnes, c’est le vieux Copenhague, il est délimité par des fortifications. On borde parfois aussi des canaux plus ou moins larges, où naviguent des petits bateaux touristiques et des voiliers.

 

Nous traversons ensuite le palais Christiansborg, qui abrite le parlement et une partie des institutions danoises, ainsi que des appartements royaux, nous apercevrons par chance une relève de la garde ! Nous passons aussi devant l’hôtel de ville, grande bâtisse se situant entre les quartiers Vastrebo et City. Nous finissons cette balade par le quartier Christianshavn, relié par un pont piétonnier ou par bicyclette, c’est un quartier calme et paisible avec des canaux pittoresques, on trouve des restaurants chics, des bars branchés et des charmantes maisons datant du XIXème siècle.

 

On en profite et nous faisons la forteresse Kastellet. Un grand retour vers le centre en passant notamment par le palais Amalienborg, résidence d’hiver de la famille royale ou des gardes marchent dans un sens puis dans l’autre. Face au palais un superbe dôme, l’église de marbre !

 

N’oubliez pas aussi l’église Nicolas ou la brasserie Carlsberg, à visiter !

 

Nous remarquons que la vie est très cher ici. Que le vélo est un moyen de transport très développé. Que la ville est propre et que les règles en général sont très respectées.

 

Infos supplémentaires : pas besoin de visa, la monnaie est la couronne, distance bateau >>>ville = 5500m.

 

JOUR 3 : COPENHAGUE (Danemark)---13°>20°---ensoleillé (09/08/2016) Embarquement

On quitte l’hôtel ce matin pour se diriger vers le terminal de croisière. On part vers l’arrêt du bus N°26 (24 DKK le ticket pour info). On doit descendre à la station østerport puis monter dans le bus N°27, on garde le même ticket, il est valable 1h. Ensuite, il faut descendre à la station Oceankaj, c’est juste en face d’un quai où accoste NCL, Holland America et Princess Cruise. En fait, on ne peut pas se tromper tout le monde descend là.

 

On suit à pied les panneaux, c’est hyper facile, 150m et on est dans le terminal d’enregistrement, il est 10h45. On doit remplir un document de santé. Puis nouveauté ici pour nous, on nous propose de garder nos bagages si nous le souhaitons, sinon il y a un quai de dépose bagages, et vos bagages seront acheminer à votre cabine. On décide de les garder, on n’aura pas à les attendre du coup.

 

Passage des sécurités et scan des bagages, et nous sommes dans une mini-queue d’attente. Il y a 22 comptoirs d’enregistrement ! On aura attendu 2mn, on fait enregistrement, la photo d’embarquement, on est à bord à 11h30. Un record pour nous !

 

L’efficacité NCL pour embarquement est toujours au top, on avait connu la même efficacité à la Nouvelle Orléans et  Miami en 2009 et 2011.

 

On va directement vers la cabine, qui sera prête à 13h30 mais la nôtre est faite. On s’installe rapidement, nos divers documents de voyage sont à l’intérieur, on a 2 invitations à des cocktails privés (nous sommes en niveau de fidélité « Latitudes Silver »). Nous rencontrons notre housekeeper qui vient des Philippines.

 

Je note que les 2 packages boissons qui étaient inclus dans notre réservation sont bien prévus. (Ces packages nous ont été offert par l’agence AzurCroisières et ce qui me surprend, c’est qu’ils valent pour le premier 869 USD et le deuxième 79 USD !)

 

Petite exploration du navire et visites diverses : spa, fitness center, casino, free tax store, théâtre, piscine etc. Arrive 16h30 et l’exercice de sécurité qui se déroule avec un pointage de chaque passager dans sa zone de rassemblement.

 

Il est 17 :00 précise, notre commandant qui est suédois nous annone que nous quittons le bord. On part juste derrière le navire Zuiderdam de la compagnie Holland America, nous faisons immédiatement cap au nord, alors que notre destination est au sud. Nous allons faire le tour de l’île de Seeland dans la nuit pour notre destination de demain Warnemünde en Allemagne.

 

Nous décidons pour ce soir le restaurant Aqua après avoir vu quelque peu la queue au Versailles, qui certes est plus joli. A l’entrée de ces restaurants, nous sommes placés, on nous demande si nous voulons partager notre table ou pas. Cela ne nous gêne pas, et nous nous retrouvons avec un trio britannique et duo sexagénaire américain. Nous échangerons avec eux, les anglais font leur première croisière NCL, ils sont plus souvent chez Holland America. Et nos américains font leur 6ème croisière chez NCL, et nous notre 3ème sur cette compagnie.

 

Je file au théâtre pour le spectacle tandis que les K & P vont à une party des 18/25 ans. Le spectacle est présenté par le directeur de croisière, qui discute tout d’abord avec les spectateurs demandant qui a son anniversaire pendant la croisière, puis qui appartient aux forces armées, mais aussi qui fait sa lune de miel où encore qui fête son anniversaire de mariage. Un couple octogénaire fête leurs 64 ans de mariage. On leur apporte un micro pour qu’ils s’expriment, ils sont du Minnesota. Il leur est offert sur le champ, t-shirts, maquette du navire et une bouteille de champagne.

 

Le spectacle fut très agréable, retour à la cabine. Je croise notre housekeeper à qui je demande le journal de bord en anglais et en français, elle me dit qu’elle n’en a pas en français, que je dois voir avec la réception, un peu gênant, surtout que à la réception, on me dit de voir avec notre housekeeper... Bonne nuit.

 

Quelques informations générales :

  • L’exercice de sauvetage se fera sans le gilet de sauvetage mais le pointage semble sérieux
  • Nous battons sous pavillon des Bahamas, notre port d’attache est Nassau
  • Le journal de bord ou « freestyle daily » est dans la cabine en français et en anglais
  • Des écrans à bord du navire nous indiquent le remplissage et l’affluence, selon les heures, des restaurants
  • Il y a 15 chaines de télé dans la cabine dont une en français
  • Les annonces de bord sont en anglais, espagnol et allemand
  • Il n’y a aucune réservation nécessaire pour les restaurants et que nous ne sommes pas attachés à un horaire de repas obligatoire (freestyle main dining)
  • Il y a en restauration gratuite : le buffet midi et soir, le restaurant Versailles (midi), le restaurant Aqua (midi et soir), le O’Sheehan bar&grill (midi et soir), le Topsiders bar&grill (midi), le Ginza nouilles bar (soir), le Market Café snacks (soir)
  • Il y a en restauration payante : le Cagney’s Restaurant (resto de viande), la Cucina (resto italien), le Teppanyaki (resto japonais), le Sushi bar (resto japonais), le Bistro (resto français), le Moderno (resto brésilien)
  • Les bars disponibles sont : le Bier Garten, le Gatsby’s Martini bar, le Java café, le Sake bar, le Sugarcane Mojito bar, le 5 o’clock Somewhere bar
  • Le Ice Cream bar est ouvert 24/24
  • Petit déjeuner en cabine sont gratuits
  • Il y a beaucoup d’américains et d’espagnols, très peu de français (45 environ)

 

JOUR 4 : Escale de WARNEMÜNDE (Allemagne) :07h30>21h30---12°>20°---ensoleillé (10/08/2016)

Nous accostons vers 6h ici à Warnemünde en Allemagne au lieu de 7h30. Je monte sur les ponts supérieurs pour voir un peu notre position par rapport à la ville, face à nous il y a une gare d’où partent les trains pour Berlin. J’aperçois cette petite ville juste derrière, il y a aussi un port maritime et de nombreux ferries. Cette escale est l’occasion de débarquer et d’embarquer des croisiéristes, notamment allemands.

 

Le navire Zuiderdam est aussi à quai, on va peut-être faire un bout de chemin ensemble sur la Baltique.

 

Cette escale est avant tout pour visiter Berlin ou Rostock. Berlin est loin, les excursions durent 9h, il faut prendre le train avec 2h45 de trajet, sachez-le. Rostock est beaucoup plus proche pour une escapade plus courte selon les envies.

 

Pour ce qui nous concerne, nous quittons le bord pour une balade légère dans cette bourgade de Warnemünde, cette petite ville donne sur la mer Baltique. C’est aussi une station balnéaire avec des plages de 150m de large. Elle se situe à l’embouchure de la rivière Warnow, elle est connue aussi pour son petit port de pêche où la vente de poisson frais se fait directement depuis les bateaux. Le long des chalutiers, il y a une promenade avec de nombreux restaurants et bars, notez que aucun ne possède de connexion Wi-Fi. Au mois d’août (mais semble-t-il pas aujourd’hui…), a lieu un grand rassemblement pour les amateurs de bateaux à voile, la « Hanse Sail ».

 

De retour à bord, nous partons vaquer à diverses occupations, jeux, fitness center, sieste, cocktail et ce soir repas rapide au buffet

Il est 22:00 et nous appareillons comme prévu, il fait nuit noire. Bonne nuit.

 

Infos supplémentaires : pas besoin de visa, la monnaie est l’euro, distance bateau >>>ville = 500m.

 

JOUR 5 : Journée en mer---10°>24°---soleil (11/08/2016)

Aujourd’hui, c’est une journée de navigation au centre de la mer Baltique, on ne voit parfois aucune côte. Le ciel est totalement bleu, le soleil brille.

 

A midi, nous nous rendons à notre invitation pour un cocktail pour les membres du programme de fidélité NCL. Il y a 4 niveaux de fidélité, Brown, Silver, Gold et Platinium. On nous précise que nous sommes 141 personnes membres du programme de fidélité appelé « Latitudes Rewards ». Nous sommes une cinquantaine de personne a s’être déplacés. Un tirage au sort de nos cartons d’invitation a lieu, 5 offres à bord et cadeaux sont remis. Discours du capitaine, et rencontre avec son staff.

 

C’est le moment de vous parler de cette compagnie de croisière puis de notre navire.

 

L’actuelle compagnie NCL (Norwegian Cruise Line) basée à Miami,  a été créée en 1966, elle fête donc ses 50 ans ! A sa création, elle s’appelait Norwegian Caribbean Lines. Elle n’avait qu’un seul navire pour des croisières bon marché dans les Caraïbes. Un de ses fondateurs quitte rapidement la compagnie et crée de son côté l’actuelle Carnival Cruise Lines. Le deuxième fondateur développe NCL et fait l’acquisition de plusieurs navires. Il est le premier à développer de nouveaux ports dans les Caraïbes comme celui d’Ocho Rios en Jamaïque. Les 2 premiers navires de la compagnie pouvaient emporter des voitures, mais ceci fut rapidement remplacer par des cabines supplémentaires et un théâtre. La compagnie NCL se fait remarquer en 1979, puisque c’est elle qui rachète notre paquebot « France », qu’elle baptisera « Norway ». Le « Norway » fut ainsi le plus gros paquebot de croisière existant à l’époque. Il eut un gros succès et la construction des futurs navires géants commença dès lors. Aujourd’hui, la compagnie insiste beaucoup lors de ses promotions sur son concept qui en fait son slogan, le "Freestyle Dining Cruise", permettant aux passagers de dîner où et quand ils le veulent.

 

Concernant notre navire, le Norwegian Star reconnaissable aux étoiles peintes sur sa coque, fut commandé au départ pour la filiale de NCL : la « Star Cruise ». Il a été nommé SuperStarLibra avant d’être finalement transféré à NCL sous le nom de Norwegian Star. Il possède la norme Panamax, il a une longueur de 294m et une hauteur de 32m. Sa jauge brute est 91740 tonnes. Il a été construit à Papenburg en Allemagne pour les chantiers « Meyer Werft » de 2000 à 2001 (sa mise à l’eau date du 30/09/2001). Sa capacité maximum en passagers est de 2348 et il possède 1176 cabines, 70% ont vue sur l’océan. Son équipage est composé de 1031 personnes. Petite particularité de ce navire, il fut construit sans casino, celui-ci fut ajouté en 2005. Il possède 3 suites hors norme au sommet du navire, pont 14 avec un jardin et terrasse privée. Il a subit une rénovation totale en chantier fin 2011 et pendant 5 mois, il lui a été ajouté 58 cabines, un salon et des boutiques de souvenirs. En 2015, il subit un entretien technique complet notamment sur les propulseurs d’étrave et sur les stabilisateurs, aussi une signalisation numérique est installée.

 

Il est 16h, la navigation se déroule normalement sur une mer d’huile. Nous allons faire un petit Bingo traditionnel, on perd malheureusement. Ah si finalement, on gagne 2$ à un grattage, je file au casino récupérer ma fortune du jour !

 

Ce soir, on s’essaie au restaurant O’sheehan, c’est très bien, la décoration est sympa, on profite de la musique de salon venant de l’Atrium juste en dessous. On termine avec le spectacle de la troupe de danseurs et chanteurs, belle ambiance « new age et disco ». Bonne nuit.

 

JOUR 6 : Escale de Tallinn (Estonie) : 9h>17h---10°>20°---ensoleillé (12/08/2016)

Nous arrivons aujourd’hui en Estonie, dans la capitale Tallinn à 8h30. Le navire amarre quasiment en ville, on peut facilement se rendre dans le centre historique à pied. Le centre de la ville fortifiée est de type médiéval. Des rues pavées et piétonnes, il y a 3 navires à quai, la ville est vite envahie de touristes mais pas bondée non plus.

 

La ville est située sur le golfe de Finlande, elle possède 420 000 habitants. Ses fortifications ne sont pas complètes mais visibles par endroit, de nombreuses tours sont observables. Les points d’intérêts sont : l’hôtel de ville doté d’un clocher (XVIème), le château Toompea, le château de Catharinenthal, l’église Saint Nicolas, l’église du Saint Esprit, les tours de fortifications.

 

La ville a eu un essor phénoménal depuis 1991, des sociétés connues se sont installées ici, telles que Sony/Ericsson, Skype ou le centre de cyberdéfense de l’OTAN. 36% de la population est russe, Carcassonne est jumelée avec Tallinn, elle possède un réseau de transport public gratuit pour les résidents. La ville possède plus de 20 musées.

 

Concernant l’Estonie, elle faisait partie de l’URSS de 1944 à 1991. La langue parlé ici est l’estonien, assez apparentée au finnois qui d’ailleurs est parlée par les estoniens, le russe est langue maternelle pratiquée par 40% de la population, l’anglais est très largement utilisé surtout dans la capitale.

 

De retour au navire, activités diverses et repos ! Bonne nuit.

 

Infos supplémentaires : pas besoin de visa, la monnaie est l’euro, distance bateau>>>ville = 500m.

 

JOUR 7 : Escale de Saint Pétersbourg (Russie) : 9h>---12°>20°---couvert (13/08/2016)

Nouvelle escale et nouveau pays pour nous, la quasi-totalité des passagers vont sortir aujourd’hui en excursion privée ou avec la compagnie NCL. Nous concernant, on a réservé une excursion privée avec notre contact Irina, contactée il y a quelques mois. Elle nous avait envoyé des tour-ticket/visa qui vous permettrons de passer la douane russe dans le terminal. La douane passée et un tampon russe dans le passeport, c’est la guide Elena qui doit nous attendre à la sortie. On ne la voit pas, mais après 5 minutes, nous la voyons avec notre nom sur un panneau. Nous faisons connaissance ainsi qu’avec le chauffeur en voiture particulière.

 

Voilà c’est parti avec une journée complète dans Saint Pétersbourg (5 550 000 habitants). Il y a 2kms environ avant d’arriver dans les faubourgs de la ville, cette banlieue est digne de l’URSS, il s’agit d’immeubles vétustes. Premier arrêt à l’église orthodoxe Saint Nicolas, elle est bleue et blanche, avec plusieurs particularités, pas de bancs ou sièges à l’intérieur, les messes orthodoxes  se font debout et son clocher n’est pas accolé de l’église mais à 150m à l’extérieur

 

On poursuit vers le deuxième arrêt à la cathédrale Saint Isaac, devant la statue de Pierre 1er (Tsar Pierre Le Grand) fondateur de la ville avec en face du palais Marie, que Pierre 1er offrît à sa fille Marie. On se balade dans le parc qui jouxte cette église en retrouvant une nouvelle statue du fondateur de la ville face au fleuve Néva, appelé le « cavalier de bronze », statue commandée par Catherine II au sculpteur français, Falconet. Le célèbre hôtel Astoria donne sur cette place (hôtel où Hitler devait prononcer un discours mais empêché par les russes au dernier moment).

 

Troisième arrêt, on s’arrête à côté de 2 grandes colonnes décorées de proues de navires de guerre, ceci se situe à l’entrée de l’ancien port de la ville et de l’ancienne bourse. De ce point de vue, on distingue l’Ermitage et la forteresse Pierre et Paul.

 

Suite de la visite en contournant la forteresse, on s’arrête à la maison de Pierre 1er, très petite maison non entretenue mais tout près de la forteresse dont qu’il pouvait surveiller la construction. Nous revenons à la voiture et tient elle a rendu l’âme, on n’est même pas inquiet, Elena donne un coup de fil à Irina et dans 45 minutes une voiture nous récupérera. Du coup, on a le temps d’aller à pied dans un petit parc pour voir une stèle ridicule à la mémoire des milliers de russes décédés dans les goulags. On enchaîne aussi à pied vers le croiseur Aurore, un bâtiment de guerre russe qui a été rénové, il a perdu une bataille contre le Japon en 1904. Retour à la voiture, enfin la nouvelle qui est là, mais on ne change pas de chauffeur.

 

Arrêt suivant se fait face à la gare ferroviaire de Finlandia, un bâtiment typique de l’URSS, c’est devant cette gare que Lénine rentrant d’un voyage en Europe de l’ouest le 3 avril 1917, où il a pu observer le système capitaliste qui se mettait en place, prononça un discours des plus célèbres au sommet d’un char, annonçant que lui instaurerait un régime socialiste immédiatement, c’est le début de la révolution d’octobre. Il reste d’ailleurs devant cette gare une rare statue du révolutionnaire non détruite après la chute de l’URSS.

 

On retraverse la Néva pour aller vers un marché de Saint Pétersbourg, très agréable à faire, il y a peu de touriste, on se sent très proche de la vie des habitants qui font leur courses. Juste à l’extérieur, des vendeuses âgées vendent leur propres légumes du jardin, cela est interdit, mais la police ferme les yeux, comme nous l’indique notre guide. Expliquant que les retraites ici étant ridicules, chacun essaie de se faire quelques roubles supplémentaires. Elena nous emmène ensuite dans un restaurant où nous dégustons des friands, le choix est large, à la viande, champignons, chou, pomme de terre, saumon, lapin. Mais aussi des friands en dessert, pomme-cannelle, myrtille, abricot. Le tout avec 3 sodas = 15€ ou 1055 roubles. On traverse à pied l’artère centrale de la ville, impressionnante rue, longue de 4,5kms appelée la « perspective Nevski ».

 

Fin du repas, on doit prendre le métro qui ressemble comme celui de Moscou à un musée ! Il est très propre, pas l’ombre du début d’un bout de papier au sol ! Superbe. On fait un changement pour se diriger vers la place des palais qui borde le musée de l’Hermitage. Nous descendons à la station la plus profonde du métro soit 87m sous terre, c’est le métro le plus profond du mode. Nous arrivons à la place des palais, l’endroit superbe et très photogénique. Nous contournons le palais d’hiver en longeant le canal d’hiver. A 14h30, on entre dans l’Ermitage pour une visite de 3h ! Et ça peut durer plus longtemps, ce musée se compare facilement au Louvre à Paris ou au Prado à Milan. Il y a 5 bâtiments qui composent le complexe de l’Ermitage : le palais d’hiver des Tsars de Russie, le petit Ermitage, l’ancien Ermitage, le nouvel Ermitage et le théâtre de l’Ermitage. Il est vrai que l’intérieur est somptueux, les escaliers sont en marbre blanc de Carrare, soyez bien chaussé, 1000 salles et 60 000 pièces exposées.

 

Le temps passe déjà vite, on va à pied à notre dernier centre d’intérêt, la cathédrale Saint Sauveur sur le sang versé. Cette deuxième partie de nom est lié à la mort d’Alexandre II dont le lieu de décès est à l’intérieur de cette cathédrale. Elle est superbe autant à l’extérieur qu’à l’intérieur, à l’extérieur elle laisse apparaître des coupoles colorées à ses sommets  et à l’intérieur les murs et plafonds sont recouverts de mosaïques étonnantes.

 

Voilà, Elena nous a commandé le taxi pour rentrer au navire.

 

Notre visite comprenait : les visites faites dans le résumé ci-dessus, le transport en voiture particulière, l’entrée à l’Hermitage, l’entrée à la cathédrale Saint Sauveur, les tickets de métro, le taxi pour le port, les commentaires absolument cultivés et excellents d’Elena parfaitement bilingue. (77€/personne)

Notre visite ne comprenait pas : le visa russe (20€/personne), repas (environ 4€ à 8€/personne)

irina-kravchenko@yandex.ru

 

Ce soir spectacle folklore russe au théâtre qui est complet, superbe danses et chants. Bonne nuit.

 

Infos supplémentaires : visa obligatoire, la monnaie est le rouble, distance bateau>>>ville = 4500m.

 

JOUR 8 : Escale de Saint Pétersbourg (Russie) : >19h---12°>18°---pluie (14/08/2016)

Aujourd’hui, 2ème jour à Saint Pétersbourg, grâce à la journée d’hier très complète de 8 à 9kms à pied, nous allons nous reposer sur le navire. La journée est pluvieuse, on a eu de la chance hier de sortir à Saint Pétersbourg avec une météo correcte. On va se restaurer au buffet, il y a peu de monde, plus fitness center et partie de ping-pong.

Un navire de croisière de la compagnie Princess Cruise est arrivé ce matin, il s’agit du Regal Princess, quant au Zuiderdam, il est là avec nous, semble-t-il nous faisons le même itinéraire jour par jour.

 

Il est 19h, on quitte la Russie et cette escale tout à fait incontournable. Bonne nuit.

 

Saint Pétersbourg, pour la petite histoire, possède de petits canaux totalement inspirés de ceux d’Amsterdam, Pierre 1er les a voulus dès son retour de voyage en Hollande. Saint Pétersbourg fut capitale de la Russie de 1712 à 1917. Elle prit le nom de Petrograd en 1914 puis de Leningrad à la mort de Lénine en 1924, puis elle retrouve le nom de Saint Pétersbourg en 1991 par référendum. La ville est traversée par le fleuve Néva. Le festival des « nuits blanches » dure environ 2 semaines en juin, les nuits sont très courtes et pas totalement obscures. 40 théâtres, 250 musées, 4000 monuments protégés, 15% des constructions de la ville sont classés UNESCO, seule Venise fait mieux dans ce domaine.

Les sociétés, SEB, Carlsberg, Coca-Cola ou Gillette se sont installés à Saint Pétersbourg.

 

JOUR 9 : Escale de Helsinki (Finlande) : 8h>16h---10°>18°---ensoleillé (15/08/2016)

Nouvelle escale et nouveau pays, nous arrivons à Helsinki, capitale de la Finlande. Ici on parle finnois ou suédois, langues officielles du pays. Le port est assez loin du centre-ville, mais il y a des bus ou des bus touristiques au pied du navire. Il fait un temps ensoleillé et frais, mais tout à fait agréable. La ville est totalement moderne. Visite du petit marché face à l’hôtel de ville vend des produits locaux et touristiques, on peut y manger sans souci. 2 cathédrales dominent la ville, la cathédrale luthérienne et la cathédrale Uspenski. La ville a 600 000 habitants de 130 nationalités différentes.

 

On passe par l’esplanade, la place du sénat, le port Katajanokka, les rues piétonnes du centre-ville. La ville est très active est très agréable, les avenues sont souvent bordées de jolis bâtiments de type renaissance. Cette capitale mérite sans doute un weekend prolongé !

 

16h précise, les amarres du Norwegian Star sont larguées, départ pour la suite de l’aventure !

 

A bord, un petit tour au fitness center pour moi, et ce soir on teste le restaurant Ginza, cuisine asiatique !

 

Ce soir la mer est houleuse, ça bouge pas mal dans la cabine et sur le navire. Puis à 22h, annonce du capitaine par haut-parleur de cabine qui est bien plus fort que celui du couloir. Que se passe-t-il ? Eh bien, il nous annonce que l’escale de demain à Stockholm est annulée : « de forts vents et orages sur Stockholm demain, nous pourrions y aller mais la capitainerie du port peut nous empêcher de repartir le soir. Je ne peux pas prendre ce risque ».

 

Donc demain journée de mer et arrivée à Copenhague le lendemain avec une journée d’avance. Bonne nuit.

 

Infos supplémentaires : pas besoin de visa, la monnaie est l’euro, distance bateau>>>ville = 2500m.

 

JOUR 10 : Journée en mer---10°>18°---éclaircies (16/08/2016)

Aller, journée en mer et direction Copenhague pour demain. Je suis assez frustré, l’arrivée et la sortie par des mini fjords pour arriver à Stockholm devaient être superbes…ainsi que le musée Vasa etc etc.

 

On occupe la journée par de la marche, on ira voir le tournoi de foot et on profitera d’une paella géante autour des piscines. On regardera l’horizon en apercevant quelques navires de marchandises, ainsi que le Costa Pacifica.

 

Voilà, journée un peu longue quand on sait qu’une escale était prévue, surtout que les explications du capitaine ne m’ont pas convaincu, même si je sais très bien qu’il ne peut pas inventer des histoires...Bonne nuit.

 

JOUR 11 : COPENHAGUE---16°>24°---soleil (17/08/2016)

On accoste donc un jour plus tôt à Copenhague, le navire amarre non pas au terminal de croisière Oceankaj mais plus près de la ville à environ 500m de la célèbre statue de la petite sirène. On va faire un petit tour en ville sous un soleil radieux et 22°, 15mn de marche environ pour atteindre le quai Nyhavn.

 

Petit café en terrasse sur le quai avec une connexion Wi-Fi pour lire un peu nos messages divers. Et puis petite vérification de-ci de-là, enfin comme on peut avec internet sur cette escale de Stockholm annulée, je vais directement à l’essentiel et comme depuis le début, nous naviguons avec le navire Zuiderdam de la compagnie Holland America, je vérifie ce qu’il a fait hier (nous sommes partis d’Helsinki lundi soir quasiment en même temps). Donc hier, le Zuiderdam a fait son escale à Stockholm et en est reparti le soir. Pourquoi lui et pas nous ! Bizarre quand même…

 

Retour au navire, il fait très beau, quelques photos depuis les ponts sur un superbe 5 mats : le « Wind Surf », on est aussi face à un petit fort dans la baie, le Trekroner, qui semble-t-il gardait l’entrée du port de Copenhague. Et piscine puisque nous avons la meilleure météo depuis le départ.

 

Dernière soirée sur le navire qui va rejoindre dans la nuit le quai de débarquement face au terminal de croisière, situé à environ 1,5kms. Bonne nuit.

 

JOUR 12 : COPENHAGUE---10°>24°---soleil (18/08/2016) Débarquement

Ce matin, c’est le débarquement pour tout le monde, on sort du navire à 09h30, on va prendre le bus N°27, on change à østerport pour prendre le N°26 et descendre à côté de la station de métro « Kongen Nytorv ».

 

Petit tour en ville pour quelques achats et on prendra comme à l’aller le métro pour l’aéroport, où nous serons aussi contrôlé comme au premier jour.

 

Décollage avec Norwegian Shuttle, nouvelle compagnie « low cost » en Europe (28€ le vol aller simple, bagages soute et repas en supplément).

 

 

LES PLUS qui nous plaisent :

  • Embarquement efficace
  • Embarquement avec nos bagages si souhaité
  • La liberté du concept “Freestyle Cruise”
  • Les spectacles sont variés
  • 4 restaurants gratuits
  • Le programme fidélité “Latitudes Rewards” non dégressif même sans croisière NCL faite dans le temps
  • Vous choisissez votre heure de débarquement
  • Une soirée en "dressing code select", photo avec le capitaine

LES PLUS qui nous indiffèrent :

  • Le “Freestyle Daily” disponible en français

LES MOINS qui nous frustre un peu :

  • Pas de bus navette même payante pour les centres villes des escales
  • Pas de sculptures sur glace
  • Pas de“Brunch”durant la croisière
  •  

LES MOINS qui nous indiffèrent :

  • Pas de soirée de gala au restaurant pendant la croisière
  • Pas de plan des villes escales sur du navire (par ailleurs il y en avait toujours à terre)
  • Pas d’annonces de bord en français
  • Aucun journal d'actualités distribué en cabine

Conclusion : La mer Baltique est vraiment à faire, la période de aout n'est peut-être pas la meilleure question climat. Concernant la compagnie NCL, elle fut conforme à nos attentes.

ov219.jpg

 

 



20/08/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres