L'homme doit lire pour s'instruire puis voyager pour rectifier ce qu'il a lu

L'homme doit lire pour s'instruire puis voyager pour rectifier ce qu'il a lu

CARNET DE VOYAGE NORVEGE 2011

CLIQUEZ SUR LA CARTE POUR L'AGRANDIR

Informations du séjour :

  • Parcours en Norvège de Kristiansand à Trondheim (en 14 jours)
    • Transport = voiture
    • Hébergement = camping (emplacement tente)
    • Monnaie = couronne norvégienne, écrit "NOK" ou "kr" (1=7,60 kr)

INTRODUCTION :

Destination la Norvège ; le pays qui évoque rapidement des drakkars remplis de vikings féroces conquérants l’Europe de l’ouest ; ils furent aussi de grands navigateurs et explorateurs de l’Atlantique Nord, mais cela évoque aussi la nature sans limite et des paysages surprenants. A notre tour, partons à la découverte du pays d’Erik "le rouge", le plus connu de tous les vikings…

 

 

JOUR 1 : 09/07 : Paris/Osnabrück (Allemagne) – 16° à 23° – pluie – 680 kms

C’est le départ depuis Paris en voiture par l’autoroute du nord jusqu’à Cambrai, puis direction Valenciennes. On passe en Belgique vers 12h30, il pleut pas mal depuis le départ. Nous passons à proximité de Mons, Namur et Liège, à 14h30, on entre en Allemagne à hauteur de Aix la Chapelle, le temps s’améliore, puis vers 17h, il est temps de chercher un camping. On est à côté de la ville de Osnabrück.

  • Le camping s’appelle "Niedersachsenhof". On s’installe avec des hollandais et allemands en camping-car. C’est parfait pour passer la nuit, tente montée en 5 minutes. (emplacement 5€ et 4,50€ par personne, douches gratuites)

JOUR 2 : 10/07 : Osnabrück/Hirtshals (Danemark) – 18° à 24° – ensoleillé – 770 kms

On plie rapidement et partons à 09h pour reprendre l’autoroute à 5 kms. Direction le nord toujours (quelle idée d’aller au nord en vacances !!!), on entre au Danemark vers 12h30 et devons traverser le pays jusqu’à la mer du nord (encore le nord !!!). La ville de destination est Hirtshals (et donc du ferry pour passer en Norvège vers Kristiansand). Il y a d’autres possibilités de traversées comme Kiel/Oslo, plus long et plus cher. On s’arrête à 6 kms de la ville, il est 17h15.

  • Le camping s’appelle "Kjul". Il est bien délimité et face à la mer. C’est ici que nous achetons la carte de camping obligatoire pour les pays Norvège, Suède, Finlande et Danemark, on nous la demandera seulement 2 fois en Norvège (Camping Card Scandinavia). (emplacement 12€ et 7€ par personne, douches payantes, superette, euros acceptés)

JOUR 3 : 11/07 : Hirtshals/Mandal (Norvège) – 16° à 21° – ensoleillé – 50 kms

Vers 09h30, on quitte ce camping, et allons vers Hirtshals, en fait il s’agit plus d’un village. Les maisons ressemblent à des préfabriqués en bois, un rue piétonne et commerçante, un petit port de 10 bateaux environ. L’essentiel ici, c’est le terminal des ferries, puisque c’est aussi la distance la plus courte par la mer pour rejoindre la Norvège. Nous sommes avec la compagnie "Color Line" (réservation sur ce site : www.aferry.fr).

 

Camping-cars, caravanes et voitures se positionnent sur le très grand parking prévu pour attendre le ferry avant embarquement. Il se remplit doucement mais surement, pour arriver à un total d’environ 600 véhicules. il y a 2 ferries possibles, le premier arrive à 11h30, c’est le notre, il est imposant. Il décharge rapidement puis c’est notre tour, embarquement à 12h15. La traversée va durer environ 3h à bonne vitesse (impossible de rester sur les ponts extérieurs), à bord on trouve 3 restos, 2 bars, 4 boutiques (en détaxe mais c’est largement plus cher que en France), 1 espace enfants/cinéma et de nombreux salons. A 15h45, c’est l’arrivée en Norvège au port de Kristiansand. Nous ne restons pas là, nous avons un peu de temps pour rouler et de s’installer dans un camping (mais à savoir, il faut mieux s’arrêter vers 17h pour avoir de la place surtout en camping-car ou caravanes).

 

Ainsi, nous prenons la route E39 vers la côte sud-ouest et plus précisément la ville balnéaire de "Mandal". Cette bourgade nous met tout de suite dans l’ambiance norvégienne grâce à des maisons en bois blanc typiques et de petites ruelles étroites.

  • Le camping s’appelle "Sjøsanden Feriesenter". Il est grand, à 1,5km de la ville, dans une forêt de pin donnant sur une plage (emplacement 170kr/22€ et 40kr/5€ par personne, douches payantes, superette, cuisine, micro-ondes, frigo, machines à laver, toboggan aquatique, euros acceptés)

JOUR 4 : 12/07 : Mandal/Egersund – 16° à 20° – ensoleillé – 175 kms

C’est le vrai premier jour de visite en Norvège et commençons par aller vers le phare de "Lindesnes" (prendre la route E39 pendant 13kms vers l’ouest jusqu’à Vigeland puis à gauche la route 460 pendant 27kms). La route est sinueuse, on mettra 30m pour les 27kms, c’est semi-désertique et rocailleux. Il y a un parking gratuit au bout. Le site est payant 50kr/6,50€ mais cela vaut le coup (euros acceptés), sur place cafétéria, toilettes, mini musée des phares d’Europe, boutique de souvenirs. Sur le site, on monte sur la colline où ce phare rouge et blanc prône fièrement sur la mer du nord. Il y a un vent permanent et puissant, autour du phare sur les rochers, on distingue de petits monticules de pierres empilés les unes au-dessus des autres, les norvégiens y feraient des vœux.

 

On quitte ce site pour nous diriger vers la ville de "Flekkefjord" (par la même route 460 sur 11kms, à Spangereid tourner à gauche route Fv401 sur 20kms, puis prendre à gauche sur  la route E39 sur 37kms). Cette ville fut construite autrefois par des hollandais, les maisons blanches sont partout à ruelles commerçantes.

 

Le temps passe vite compte tenu des temps de route (assez long en Norvège), je fixe la ville étape à Egersund en empruntant la route 44, elle est spectaculaire et longe la côte de près, en chemin, s’arrêter au village côtier typique de "Sogndalstand" (prendre la route 44 sur 33kms puis tourner à gauche sur 6kms par la route Fv33), c’est bien indiqué. Il y a un petit parking tout de suite à l’entrée, s’arrêter là, pas de voiture dans le village sauf habitants. A pied il faut 2m pour être dans cette ruelle superbe et fleurie, 2 à 3 boutiques, 1 café/restaurant, un torrent bouillonnant longe le village, appareil photo indispensable.

 

Direction maintenant "Egersund" toujours par la route 44 toujours aussi fantastique, on en prend déjà plein les yeux (reprendre la route Fv33 sur 6kms, tourner à gauche par route 44 sur 23kms). On arrive vers 17h, le camping choisi est petit et le long d’une rivière rapide, il se situe à la sortie de la ville. Rien de spécial à voir ici, une course de vélo pour enfants se dispute dans le centre par ailleurs, un port de plaisance.

 

  • Le camping s’appelle "Steinsnes". L’accueil est froid par le couple qui dirige le camping, on exige un passeport, bizarre. Q : Peut-on payer en euros ? R : On ne préfère pas (dit calmement), ici il n’y a pas l’euro, alors pourquoi vouloir payer avec cette monnaie !!! (dit vigoureusement), bref ici pas d’ingérence monétaire (vous me direz, c’est normal). (emplacement 90kr/12€ et 30kr/4€ par personne, sanitaire pas terrible, cuisine, micro-ondes, douches payantes)

Début du problème du pot d’échappement : ce soir en reculant la voiture pour nous abriter du vent, on remarque que le pot d’échappement fait en bruit bizarre, on sort le cric, on monte la voiture, on regarde et on s’aperçoit que le pot est dessoudé juste avant le silencieux. On ne peut pas continuer comme ça longtemps, au risque de perdre le pot sur la route. On va devoir dès demain commencer à s’occuper de ce problème en premier.


 

JOUR 5 : 13/07 : Egersund/Fister – 16° à 22° – soleil – 145 kms


Suite du problème du pot d’échappement : il s’agit de trouver maintenant un garage capable de nous réparer. juste en face du camping, il y a une concession Peugeot®. On y va, il est 8h15, il s’agit maintenant d’expliquer en anglais le problème (heureusement que je suis là, on gagnera du temps souvent). "Pot d’échappement" se dit en anglais "exhaust pipe", le réceptionniste nous dit qu’il va voir s’il a un gars pour regarder, il revient et m’explique qu’ils sont tous un peu à droite à gauche, et que de plus il n’a pas de temps, et que une commande prendrait une semaine. Mais il nous indique à 200m un garage atelier réparation. Je recommence donc les explications, le gars dit devoir demander à son patron, on attend un peu. Puis, il l’a au téléphone, et nous dit que le boss est d’accord pour regarder. On amène la voiture sur un pont, on voit tous maintenant que le pot entre dans le silencieux mais qu’il est bien dessoudé. Le gars nous dit qu’il va ressouder tout ça, en anglais "souder" se dit "to weld". 30 minutes et 540kr/71€ plus tard, c’est réparé. Il est 9h30, le voyage continue, ouf !!!


Fin du problème du pot d’échappement : avons été dépanné par l’agent "Auto-Mester" de Egersund, je tiens particulièrement à remercier l’accueil chaleureux, la gentillesse que nous avons eu par cette agence, on leur tire notre chapeau, (même si j'ai dit souvent "please" et "we want really visit your beautiful country").


Donc après ce petit contretemps, mais aussi une bonne mise en matière de la Norvège et de ses habitants, on quitte Egersund par la route 42 pour rejoindre la E39 vers Stavanger (quitter Egersund par le nord et après le pont tournez à droite, route 42 pendant 10kms puis à gauche par E39). Je sais que nous ne sommes pas très loin du site du "Preikestolen". On peut aller directement à Stavanger, mais on n’aura pas le temps de faire le Preikestolen aujourd’hui, et cela repousse d’un jour le parcours (que j’ai un peu calculé pour être le 24 juillet à Trondheim). Ainsi je décide d’écarter Stavanger du carnet de route, et prenons un ferry différent de celui de Stavanger/Tau et allons vers celui de Lauvvik/Oanes (E39 pendant 50kms puis prendre à droite sur la route 13 pendant 24kms direction Lauvvik). C’est notre premier ferry en Norvège, il y a peu de monde, il suffit d’attendre dans une file (et de payer), les ferries sont quotidiens voire même la nuit dans certains cas. C’est très rapide, la dernière voiture bouge encore à peine que le bateau a quitté le quai, l’affaire est bien rodée !!!. Petite traversée de 15 minutes environ, débarquement aussi rapide à Oanes. Il reste 16kms par la route 13 avant de tourner à droite surla Fv529 sur 5kms avant d’arriver au parking de départ de cette randonnée unique.

 

Conseils pour cette randonnée : après vous êtes garés, avoir chaussé des chaussures de rando ou baskets, avoir pris une bouteille d’eau et l’appareil photo, vous êtes prêt pour cette balade de 7,6 kms A/R avec des dénivelés moyen à important. L’aller peut durer 1h20, si vous êtes bon marcheur et personne sur le trajet, mais il y a un monde fou, c’est là que nous croiseront le plus de touristes en Norvège. J’ai mis 1h40 sans pause (certains mettent 2h, d’autres 3h avec enfants en bas-âge, pas recommandé), j’ai vu beaucoup de monde épuisé à mi-chemin seulement, qui ont même dû renoncer, ce n’est pas super difficile, tout le monde y arrive, mais si vous n’êtes pas endurant, partez tôt (10h30) et faite-le tranquillement. Les paysages traversés sont superbes. Et au bout la récompense est là, 604m au dessus du "Lysefjord", on oublie toutes les fatigues (en plus on a eu grand soleil). Je reste 20 minutes sur place et monte juste au-dessus sur un promontoire dominant le Preikestolen, c’est là que vous ferez la photo "carte postale" tant connue. Je débute la descente (pas facile du tout), j’arrive au parking au bout de 1h30. Vidéo de la randonnée

 

On reprend la route, nous sommes comme sur une île (à l’est des montagnes sans voie de communication et à l’ouest des fjords), il faudra en sortir par un ferry, ça sera celui de Hjelmeland/Nesvik, mais vu l’heure, on se met à chercher un camping, disons un peu avant Hjelmeland. On est sur la route 13, superbe sinuant entre différents fjords. C’est à Fister (route 13 sur 45kms puis à gauche par route Fv634 sur 5kms) que nous nous arrêtons, autant dire une bourgade (1 église, 10 maisons, 1 port, 10 bateaux, 1 camping) et beaucoup de culture de la fraise.

  • Le camping s’appelle "Fister Camp". Il est face au petit port sur un terrain étagé, belle place (emplacement 115kr/15€ et 15kr/2€ par personne, douches payantes, mini superette)

JOUR 6 : 14/07 : Fister/Bergen – 14° à 22° – soleil – 270 kms

 

On quitte ce petit coin très sympa pour nous diriger vers le prochain ferry à Hjelmeland (quitter Fister par Fv631 sur 5kms puis route 13 sur 2kms). Arrivé au ferry, l’embarquement est aussi rapide que le précédent avec une traversée de 15 minutes. Prochaine étape, c’est Bergen (deuxième ville de Norvège). La distance est relativement longue, on va passé tout juste la journée pour rejoindre un camping à la périphérie de la ville. De Nevsik, on va vers Sand par la route 13 (je vous la conseille), l’appareil photo clique tout le temps. On longe des plans d’eau, des fjords sans cesse. On observe le développement de la pisciculture par endroit (de Ropeid par route 46 sur 48kms jusqu’à Slottet puis route E134 sur 18kms puis E39 sur 70kms jusuq’à Sandvikvåg).

 

On prend ici un nouveau ferry (cela fera 3 pour cette journée) jusqu’à Halhjem, un peu plus cher que les précédents et avec 40 minutes de traversée. A Halhjem, on poursuit vers Bergen par la route E39. Il s’agit de trouver un camping autour de la ville (ils sont tous à environ 15kms de la ville). Après recherche GPS et guide, on s’arrête au camping "Bratland" (on sait que d’ici on peut prendre le bus pour Bergen, arrêt en face du camping). On prend tout de suite 2 nuits pour pouvoir passer la journée de demain entière à Bergen. (prendre E39 jusqu’à Nesttun pendant 24kms puis route 580 sur 8kms)

  • Le camping s’appelle "Bratland". Il est bien indiqué sur la route 480 (emplacement 150kr/20€ et 20kr/2,60€ par personne, douches payantes, mini superette, machine à laver, cuisine, pain frais et cuit sur place le matin)

JOUR 7 : 15/07 : Bergen – 11° à 20° – soleil0 km

 

Ce matin pour la première fois, on n’a pas à plier la tente, et donc nous allons prendre le bus (le camping vous explique tout et vous donne les horaires). Le stationnement en ville est difficile, de plus il y a un péage d’entrée dans l’agglomération. Ainsi l’arrêt de bus N°90 en face le camping est très pratique (horaires de 06:09 à 23:39 toutes les ½ heure), le prendre jusqu’au terminus de Nesttun et avec le même ticket prendre le "City Line" (tramway même quai) et descendre au bout de la ligne, vous êtes au centre ville (24 minutes plus 8 minutes). Le ticket est de 25kr/3,30€ et à partir de la troisième personne il est de 13kr/1,70€ (conclusion à plusieurs achat du ticket en commun au chauffeur au départ, même avec des inconnus !!!). Les curiosités locales vont être visités, cathédrale, quartier Bryggen, Tour Rosenkrantz, marché aux poissons.

 

L’office du tourisme se situe quasi en face du marché aux poissons, on peut y faire du change (1€=6,80kr pas de commission), dans les banques 1€=7,60kr mais avec une commission de 200kr sur la somme changée !!! Sauf à la Nordéa Bank, toujours 1€=7,60kr mais une commission de 50kr seulement (pour la trouver, aller de l’autre côté du bâtiment où se trouve l’office du tourisme, c’est le bloc en face, passeport utile, on ne peut changer que 650€ maximum).

 

Pour trouver un point internet avec un PC, depuis l’office du tourisme (même trottoir) remonter sur 50m, traverser la rue, entrer dans le bâtiment en face, plusieurs entrée appelée "Galeriet", il s’agit d’une galerie marchande sur 6 étages avec un supermarché au niveau -1, le café internet s’appelle "Kanel café", rdc dans un angle du bâtiment 4 PC, 30 minutes=40kr/5,30€.

 

Le "marché aux poissons" est très petit (je m’attendais à autre chose), c’est surtout un endroit pour se restaurer avec tables et bancs (je pense qu’il n’y a pas de norvégiens qui tiennent cet endroit), on peut gouter de tout, en face et sur le côté, des échoppes de souvenirs en tous genres.

 

En continuant après le marché, on arrive directement sur le "quai Bryggen" et son quartier, hautes maisons en bois, il s’agit d’anciens entrepôts abritant aujourd’hui des boutiques et brasserie.

Toujours en prolongement, on est à la "tour Rosenkrantz", entrée à 50kr/6,50€, elle date du XIIIème siècle et d’en haut vous ferez la photo du port de Bergen avec à gauche le quai Bryggen et au fond le marché aux poissons.

 

Après le marché aux poissons, à droite et à environ 300m, il y a la cathédrale de Bergen dans un quartier aux maisons de bois et aux rues pavées, très agréable. Non loin l’accès au funiculaire qui permet d’aller sur la colline appelé "Fløyfjellet" 320m de haut pour dominer la ville et son port.

On quitte la ville par le même moyen, on achète par ailleurs le ticket à un automate, même prix, même trajet avec le changement pour le bus N°90 au terminus de Nesttun pour aller au camping.

 

JOUR 8 : 16/07 : Bergen/Voss – 12° à 22° – soleil – 260 kms

 

On part de ce camping bien placé à côté de Bergen et faisons un crochet par notre première église en bois debout du pays. Il s’agit de celle de "Fantoft", elle à 8kms de là en allant vers Bergen, il n’y a pas vraiment de parking, un petit chemin dans les bois l’indique par ce mot "Stavkirke", il est toujours précisé pour indiqué une église en bois debout. Cette construction du XIIème siècle est assez impressionnant, des artistes en matière de menuiserie.

 

Suite du périple en longeant un très beau fjord celui du "Hardangerfjord", (on repasse devant le camping route 580 sur 18kms, puis prendre à droite par la route E16 sur 13kms puis à droite sur la route 7). La route 7 sur 92kms jusqu’à Granvin est pittoresque et superbe le long de ce fjord qui entre dans les terres sur 180kms. Nombreuses cascades, vergers, prairies, sommets enneigés à 1200m d’altitude.

 

Arrêt à la cascade de "Steindalsfossen", (boutiques, café, souvenirs), direction ensuite Eidfjord au bout du fjord du même nom par la route 7 et par un ferry à Bruravik pour Brimnes. L’idée est de faire le "train des trolls", le Lonely Planet 2009® en parle mais pas le Routard 2011®, bizarre. Quand je trouve le bureau d’information touristique, (beaucoup de mal à trouver au départ), l’accueil m’explique que cette attraction c’est :"only on tuesday" soit le mardi seulement !!! On est samedi, c’est raté.

 

A savoir qu’à Eidfjord, possibilité de faire une sorte de musée de la nature norvégienne à 10kms à l’est, le "Hardangervidda Natursenter". On repart par le même chemin et reprenons le ferry à Brimnes pour Bruravik pour se diriger vers Voss et trouver un nouveau camping (de Bruravik prendre route 13 sur 39kms), depuis Voss nous partirons vers le nord, donc on passe cette bourgade par la route E16 et à 12kms environ, on s’arrête à un camping au pied d’une superbe cascade de 152m, la "Tvindefossen". La tente sera posée à environ 150m de la chute, le bruit est impressionnant et le site est superbe.

  • Le camping s’appelle le "Tvinde Camping". Site unique pour planter la tente (emplacement 130kr/17€ et 20kr/2,60€ par personne, douches payantes, boutique souvenirs, machine à laver, cuisine)

JOUR 9 : 17/07 : Voss/Fjærland – 13° à 19° – pluie – 235 kms

 

Ce matin en se levant, c’est avec la pluie norvégienne que je fais connaissance. j’ai étudié un peu la suite et après avoir plié, on prend la route pour Gudvangen (prendre E16 sur 34kms). Le but est de prendre un ferry pour traverser le "Nærøyfjord" jusqu’à Kaupanger pendant 2h30. Mais le ferry de 09h est parti et le prochain est à 12h, tant pis, on va prendre la route non moins spectaculaire jusqu’à Flåm (E16 sur 22kms), ce village est un port d’escale de bateau de croisière plutôt minuscule. l’intérêt ici est de prendre le train (d’ailleurs ici on ne voit que la gare de Flåm) et de faire Flåm-Myrdal Flåm, des tickets sont en vente à l’intérieur des grandes boutiques de souvenirs (tarifs 350kr/46€ par personne), comparer avec une excursion de la compagnie de croisière pour voir s’il n’est pas mieux de la faire soi-même. Le Costa Marina est à quai d’ailleurs. Pas trop le temps de rester pour être un peu plus loin pour notre étape camping.

 

On repart par la route et franchissons un long tunnel de 24kms jusqu’à Lærdal (E16 sur 38kms), puis à gauche vers un prochain ferry Fodnes/Mannheller (route 5 sur 12kms). Après le ferry 10kms pour Kaupanger où "une église en bois debout" se visite ainsi qu’un musée de marine du XIXème : le "Sogn Fjordmuseum" (gratuit, 400m après l’église en contre bas).

 

De là, nous avons encore un peu de temps pour visiter les alentours et prenons la direction de Solvorn (route 5 sur 10kms jusqu’à Sogndalsfjord puis route 55 sur 16kms). A Solvorn, il y a un  petit ferry pour aller sur l’autre rive voir l’église en bois debout de la Norvège à "Urnes du XIIème siècle". On laisse la voiture au petit parking (40 laces environ et plein en général) à Solvorn même si le ferry prend une dizaine de voitures maximum, on finira à pied comme beaucoup de l’autre côté.

 

Arrivé en face, il reste une marche de 20 minutes environ, ça monte tout le temps, prévoir de l’eau (boutique de produits régionaux, confitures de framboise, café, souvenirs). La vue est imprenable sur le fjord en plus, à faire absolument !!! On redescend tranquillement vers le quai, ferry de 09h à 18h (un toute les heures), on retrouve la voiture et partons vers le village étape suivant. On va s’arrêter à Fjærland (prendre route 55 sur 18kms jusqu’à Sogndalsfjord puis route 5 sur 30kms). On va rouler la dernière heure sous la pluie battante et violente. On monte la tente beaucoup de choses sont mouillés, on essaie de s’essuyer et la température a baissé pas mal. Pour se consoler, on est en face du glacier de "Jostedalsbreen", le plus grand glacier d'Europe continentale.

  • Le camping s’appelle "Boyum Camping", c’est simple mais complet (emplacement 150kr/20€ et 14kr/2€ par personne, douches payantes, superette, machine à laver, cuisine)

JOUR 10 : 18/07 : Fjærland/Geiranger – 10° à 24° – nuageux – 185 kms

 

Il aura plu toute la nuit, il faudra faire sécher ce soir si possible à la prochaine étape qui doit être Geiranger. Par chance, on démarre déjà avec le soleil qui se montre généreux. On va d’abord à 6kms au bas du glacier "Boyabreen" puis jusqu’à Skei, la route est superbe, les photos sont réussies (route 5 sur 30kms). On prend ensuite direction le nord vers Byrkjelo (route E39 sur 20kms). A partir de là, il faut prendre la pittoresque route 60 qui longe le Innvikfjord sur 60kms jusqu’à Stryn, paysage somptueux à souhait. A Stryn prendre à droite route 15 sur 50kms, à cet instant tourner à gauche sur la route 63 sur 25kms, la température tombe à 10°, mais les lieux sont uniques, étoffés de plaque de neige un peu partout, de quelques chèvres errantes, c’est très sauvage. Nous sommes à 1400m l’altitude.

 

Au bout, ça sera la descente sur le fjord de Geiranger (je recommande fortement d’arriver ici par le sud !!!). La route commence à serpenter pour surplomber enfin "Geiranger", la vue est terrible, des hauteurs de falaises impressionnantes, en bas, on distingue 2 paquebots de croisière. On est passé de 1000m à 0m en 10kms !!! La ville en bas, disons plutôt le village de Geiranger est très touristique, surtout avec les passagers des 2 bateaux mouillants dans le fjord (Queen Elizabeth et Costa Pacifica). Les boutiques de souvenirs sont nombreuses, avec quelques brasseries et superettes. A faire le "Norsk Fjordsenter" (centre d’étude des fjords, 100kr/12€), ou une balade au "Dalsnibba" (1476m d’altitude pour dominer le Geirangerfjord, payant 90kr/11€). Sinon des activités nature sont fréquentes, randonnées, canoë dans le fjord etc. A 18h, installé au camping par un 24° agréable (ça sèche vite les tentes), les sirènes des paquebots retentissent, c’est le départ majestueux dans le fjord, ils passeront devant nous à environ 50m !!!, A noter que un des bateaux emblématiques de la compagnie "Hurtigruten" passera aussi devant nous.

  • Le camping s’appelle "Grande Hytteutleige", c’est le mieux placé, en bordure du fjord 1km après le village, situation unique (emplacement 135kr/18€ et 30kr/4€ par personne, douches payantes, cuisine, machine à laver, internet avec PC)

JOUR 11 : 19/07 : Geiranger/Andalsnes – 12° à 19° – nuageux – 95 kms

 

La veille, j’ai pris les éléments pour faire cette balade dans le fjord de Geiranger à Valldal, le ferry est à 12h. On se prépare tranquillement en observant les paquebots du jour passer devant nous pour escale ici. A 09h30 arrive le MSC Orchestra et à 10h30 le Grand Princess. Les chaloupes des bateaux sont mises à l’eau et le débarquement des touristes va commencer. Noter qu’on peut faire du change dans la boutique de souvenirs à quai sans commission. Nous sommes dans la file d’attente pour le ferry et pour cette balade tant attendue de 2h30 d’éblouissement. La navigation est commentée (super bien), falaises abruptes, cascades, neiges éternelles, fermes isolées se succèdent, photos en continu. Nous croisons de nouveau un bateau de la compagnie Hurtigruten. Cette mini-croisière n’est pas donnée, mais elle vaut le coup assurément.

 

Arrivé à Valldal, on prend la direction du nord pour ville étape à Andalsnes (par route 63 sur 60kms). Il s’agit en fait comme un col de montagne qui vous amène au sommet du "Trollstigen". Plaques de neiges, animaux, vue et paysages sauvages et désert. Il y a des boutiques de souvenirs en haut, on peut prendre un petit chemin balisé pour surplomber la "Troll’s Road" (route des Trolls) de 17 virages de 10% à 12% !!! Il faut là encore arriver par le sud pour admirer ce spectacle naturel. Pendant la descente (pas large), chutes d’eau importante, plaques de neige, il fait assez frais 12°. On descend par cette route dans la vallée vers Andalsnes.

 

Avant la ville, il y a un restaurant et boutique de souvenirs sur la gauche, à cet endroit, il y a un panneau indicateur "passage de Trolls" !!! On est surpris par un orage violent qui laissera place au soleil bien plus tard, on cherche un camping sous la pluie (pas facile). A force de chercher, le temps passe et lorsque l’on plante la tente, le soleil est là.

  • Le camping s’appelle "Andalsnes Camping", il est très grand à proximité de la rivière (emplacement 135kr/18€ et 20kr/3€ par personne, douches payantes, cuisine, machine à laver, mini-superette)

JOUR 12 : 20/07 : Andalsnes/Oppdal – 14° à 18° – pluie – 275 kms

 

C’est une journée "transit" pour se rapprocher de la ville de Røros pour le lendemain. Je cherche ça et là des points d’intérêt (déjà ici il y a toujours un intérêt : les paysages sont toujours aussi spectaculaires !!!). Nous allons prendre vers le village de Eresfjord (de Andalsnes prendre la route 64 sur 32kms puis la route 660 sur 45kms), on longe 2 fjords superbes sans discontinu. Le paquebot Grand Princess (vu à Geiranger) mouille dans le fjord à Andalsnes, les chaloupes font des aller/retour, sûrement pour aller faire le Trollstigen. A Eresfjord, tournez à droite par la route Fv191, on tombe sur une église posée dans une prairie sans rien autour, photo à faire.

 

Puis j’ai repéré une cascade unique dans le coin, elle s’appelle la "Mardalsfossen", elle a été la 5ème plus grande du monde (prendre la direction de Øveras/Finnset par Fv191 puis à Eikesdal tourner à droite, c’est bien indiqué 25kms). A droite donc, une petite piste sur 1km arrive à un parking où il y a un café, La marche commence à proximité du pont (belle photo du torrent). La randonnée qui s’annonce va être longue de 5kms, 655m de dénivelé, chute de 297m, chemin bien balisé, préférez des chaussures de rando pour être à l’aise. En haut, il y a une boîte en bois et un cahier pour signaler votre passage par écrit. (Je trouve un cèpe, il finira dans la poêle ce soir pour l’apéro avec foie gras !!!).

 

De là, on prend vers Finnset où il y a une barrière payante avec un automate, on pourrait se risquer dans cette direction dans les montagnes désertiques (40kms de piste tortueuse) mais le temps de route va être super long, et on risque de ne pas être à l’étape suivante que j’ai décidé d’être Oppdal. On rebrousse chemin jusqu’à Eresfjord puis direction Oppdal (prendre la route 62 sur 45kmsjusqu’à Sunndals puis à droite sur la route 70 jusqu’à la destination sur 75kms). "Oppdal" est en fait une station de ski à 525m d’altitude, il y a beaucoup d’activité de plein-air possible ou visites de fermes à "bœufs musqués" qui caractérise la région.

 

Je parle maintenant de nos petites courses quotidiennes puisque nous tombons pour la première fois sur un magasin "Vinmnopolet", les seuls endroits en Norvège où l’on peut acheter de l’alcool (hormis bière en supermarché). Ici, il y a une loi de prohibition sur la vente de l’alcool, d’ailleurs c’est plutôt tolérance 0 au volant et les prix observés sont aussi dissuasif (ex : vodka "Absolut®"=60€ ou anisette "Pernod®"=40€ en 75cl).

 

On cherche maintenant un camping avec le GPS et les guides, mais cela nous amène n’importe où, puis finalement on passe devant un camping indiqué nulle part, on se renseigne, c’est parfait, on s’installe.

  • Le camping s’appelle "Solly Camping", il est petit mais pour une tente, il n’y a jamais de problème de place (emplacement 100kr/13€ et 15kr/2e par personne, cuisine, machine à laver, douches gratuites)

JOUR 13 : 21/07 : Oppdal/Røros – 12° à 19° – nuageux – 160 kms

 

Maintenant départ de Oppdal pour "Røros" (prendre la route E6 sur 30kms puis tourner à droite par la route 3 sur 70kms jusqu’à Tynset puis à gauche par route 30 sur 55kms). A 2kms de la ville, on s’arrête au camping repéré avant, il est 14h. On a le temps d’aller voir de plus près cette ville minière (cuivre) inscrite au patrimoine mondial. Tout de suite, ici cela dénote avec tout ce que l’on vu auparavant, et c’est plutôt séduisant, toutes ces maisons en rondins de bois des mineurs. Certaines sont du XVIIème siècle à droite après le pont. Il y a la fonderie reconvertie en musée, la montagne de minerai qui est là depuis 1972 (date de fermeture de la mine et ouverte depuis 1640). La ville ensuite avec une grande église qui domine et les 2 rues parallèles bordées de 80 maisons protégées par l’UNESCO. C’est le coup de cœur de ce carnet de voyage !!! Ce soir repas de renne, on doit tester !!!

  • Le camping s’appelle "Håneset Camping", en bordure de route sur une colline, c’est aussi une auberge de jeunesse, on aperçoit la ville de là (emplacement 130kr/17€ et 20kr/3€ par personne, double cuisine, vaisselle, salle TV, douches payantes)

JOUR 14 : 22/07 : Røros/Trondheim – 8° à 14° – pluie – 175 kms

 

On quitte Røros pour un petit crochet à la mine de "Olavsgruva" à 10kms de là (prendre la route 31 à l’est sur 2kms et tourner à gauche, c’est indiqué, puis faire 6kms dans un paysage semi-désertique). Sur place, il y a un mini-musée, une boutique de souvenirs et un café (le chauffage fonctionnait, 12° à l’extérieur). La descente guidée dans la mine est possible pour 90kr/11€, il y fait +4° seulement, couvrez-vous. Elle est intéressante puisque assez récente (fermeture en 1972). Elle a été sécurisée pour les visites et inaugurée par le roi de Norvège en 1981.

 

Puis on reprend la route pour la dernière étape : Trondheim (repasser par Røros et partir au nord par la route 30 jusqu’à Storen sur 90kms, tourner à droite sur la route E6 sur 70kms). Comme à Bergen, il faut trouver un camping à la périphérie de la ville, et c’est entre la ville et l’aéroport que nous nous arrêtons au village de Vikhammer en bordure du Strindfjord. On passe ici 2 nuits avant mon départ.

  • Le camping s’appelle "Vikhammer Camping", sur une pente avec le fjord en bas, à côté de la station essence (emplacement 140kr/€ et 20kr/€ par personne, cuisine, douches gratuites, restaurant, salle de réception)

JOUR 15 : 23/07 : Trondheim – 12° à 18° – nuageux0 km

 

J’utilise de nouveau les transports en commun, arrêt de bus en face du camping, 25 minutes plus tard, on est dans le centre ville de "Trondheim", il est 09:30. A cette heure là, c’est désertique dans les villes norvégiennes, rien est ouvert, mais on peut faire des photos sans personne devant soi. Le marché de poissons est ridicule, il s’agit en fait d’un seul poissonnier qui vend aussi des produits du monde. Il faut remonter une artère centrale pour aller vers la cathédrale (le centre-ville n’est pas grand, tout se fait à pied), on passe en même temps devant le palais royal (visite possible lorsque la famille royale est absente). C’est original il est en bois. Autour de la "cathédrale de Nidarosdomkirken" (c’est là qu’il y le plus de touristes), les visites sont : le "palais de l’archevêque", le musée de l’armée (gratuit), musée de l’archéologie, les joyaux de la couronne. De là, il est facile à pied d’aller en 4 minutes vers le pont de "Bybrua" du XVIIème siècle et voir ces "vieux entrepôts colorés sur pilotis" du quartier de Bakklandet. En face du pont, vous avez "un ascenseur à vélos" (le seul au monde) qui permet de monter sur la colline sans fatigue. En haut, il y a la "forteresse suédoise de Kristiansten" d’où l’on domine la ville. On aperçoit 2 paquebots de croisière, le Costa Pacifica et un de la compagnie AIDA. Trondheim est une étape de l’"express-côtier" (une institution ici). Balade possible sur les quais (près de la gare), de vieux gréements de 100 ans s’expose devant vous. C’est le temps du retour au camping pour ma dernière nuit en Norvège.


JOUR 16 : 24/07 : Vol retour Trondheim/Copenhague/Paris

 

Départ du camping par la route E6 vers l’aéroport qui se trouve à 20kms à côté de la ville de Størjdal. Décollage à 12:15.

 

CONCLUSION :

Cette destination est "absolutely" (je trouve le mot plus fort que absolument) superbe, grandiose, des paysages à couper le souffle, alliant mer et montagne, un condensé de Suisse/Autriche/France à la fois. La plus grande concentration de fjords est ici, culture authentique, traditions populaires, légende des trolls, église en bois debout du XIème siècle font de ce pays une destination unique !!!


Informations générales :

  • Coucher du soleil (pendant ce séjour) : entre 23h et minuit…
  • Lever du soleil (pendant ce séjour) : entre 03h et 04h…
  • Shopping : attention fermeture en général à 16h…banque à 15h…
  • Camping : très moderne, propre et bon marché, cuisine, machine à laver, douches payantes en général, tous possèdent des "Hytter" (petits bungalows), les campings sont occupés souvent par norvégiens, suédois, danois, allemands, hollandais, suisses et français, beaucoup de camping-cars et de routards à vélo.
  • Route : souvent étroite hors des axes principaux, vitesses limitées (et respectées), pas de police sur les routes (avons vu une seule voiture de police à Bergen) mais attention radars et caméras partout
  • Coût de la vie : très élevée, essence=1,85€, 6 pommes=6€, demi de bière entre 5€ et 10€, kg de tomate=4€, barquette de fraise=6€, pizza surgelée=8€, café=3€
  • Change : Pour info, j'ai fait un retrait de 1000kr (retrait sur compte 126,57€) soit 1€=7,90, c'est assez intéressant, la banque à pris un forfait de 5,43€. Sur place tout change à 7,60 pour 1€.
  • Les norvégiens : courtois, serviables, ordonnés, fiers, patients, lents, calmes, parlent tous bien anglais
  • Coup de cœur = Ville de Røros
  • L’incontournable = Preikestolen

 

Les chiffres :

  • Kms parcourus = 3475 kms
  • Tunnels passés = 104
  • Fjords rencontrés = 28
  • Camping utilisés = 13 (1 au Danemark, 1 en Allemagne, 11 en Norvège)
  • Sites UNESCO visités = 4
  • Ferries empruntés = 11 (1 au Danemark, 10 en Norvège)
  1. Ferry de Lauvvik/Oanes = voiture+chauffeur 61kr/8€ et 25kr/3,50€ par personne supplémentaire (durée 15 minutes)
  2. Ferry de Hjelmeland/Nesvik = voiture+chauffeur 61kr/8€ et 25kr/3,50€ par personne supplémentaire (durée 15 minutes)
  3. Ferry de Sand/Ropeid = voiture+chauffeur 61kr/8€ et 25kr/3,50€ par personne supplémentaire (durée 15 minutes)
  4. Ferry de Sandvikvåg/Halhjem = voiture+chauffeur 199kr/26€ et 53kr/7€ par personne supplémentaire (durée 40 minutes)
  5. Ferry de Bruravik/Brimnes = voiture+chauffeur 83kr/11€ et 30kr/4€ par personne supplémentaire (durée 15 minutes)
  6. Ferry de Brimnes/Bruravik = voiture+chauffeur 83kr/11€ et 30kr/4€ par personne supplémentaire (durée 15 minutes)
  7. Ferry de Fodnes/Mannheller = voiture+chauffeur 67kr/9€ et 27kr/3,50€ par personne supplémentaire (durée 15 minutes)
  8. Ferry de Solvorn/Urnes = 31kr/4€ par personne supplémentaire (durée 25 minutes)
  9. Ferry de Urnes/Solvorn = 31kr/4€ par personne supplémentaire (durée 25 minutes)
  10. Ferry de Geiranger/Valldal = voiture+chauffeur 550kr/72€ et 125kr/16,50€ par personne supplémentaire (durée 2h30 minutes)


Carnet de voyage dédié aux victimes du drame du 22 juillet 2011 à Oslo et sur l’île de Utøya

 

ALT FOR NORGE

 

@ bientot pour d'autres aventures...

Les DKP autour de la planete...




26/06/2011
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres