L'homme doit lire pour s'instruire puis voyager pour rectifier ce qu'il a lu

L'homme doit lire pour s'instruire puis voyager pour rectifier ce qu'il a lu

CARNET DE VOYAGE CANADA 2015

itinerair carte.jpg

 CLIQUEZ SUR LA CARTE POUR L'AGRANDIR

 https://static.blog4ever.com/2010/05/410426/artimage_410426_2713465_201005193256638.gif

INFORMATIONS GENERALES :

  • VOL direct sur CORSAIR     Paris-Orly>Montréal>Paris-Orly 14h30 de vol sur Airbus A330
  • Récupération auto chez LOCATION DIRECT
  • 3098 kms parcourus (2 conducteurs)
  • 178 litres d'essence (1,22$ le litre en moyenne = 0,86€ le litre)
  • 8 hébergements différents
  • 15 attractions payantes faites
  • De nombreuses gratuites faites

 

JOUR 1 : 09/07/2015 MONTREAL 24° (24kms) Couvert

 

Atterrissage à 17h30. Julien de LOCATION DIRECT nous récupère et nous allons à l’agence pour prendre notre voiture, cela se situe à Laval. Ford Focus en main, nous allons jusqu’à chez nos amis à côté de Montréal. Soirée au top, champagne, buffet, on se couchera à 23h soit 5h du mat heure de France.

 

JOUR 2 : 10/07/2015 MONTREAL>>>GANANOQUE 20° à 30° (262kms) Soleil

 

Nous prenons la route afin de longer le St Laurent au maximum. Direction de sud-ouest, en route nous nous arrêtons à Upper Canada Village (environ 140kms de Montréal).Un site qui vaut le détour, pas moins 4 bâtiments authentiques ont été soigneusement sélectionnés puis remontés sur un terrain au bord de l’eau pour recréer une bourgade des années 1860. Église, école, scierie, lainerie, imprimerie et d’autres maisons ont fière allure, mais, ce qui restitue vraiment l’atmosphère d’antan, ce sont les activités proposées par les artisans et les comédiens en costumes d’époque. Bref, ce n’est pas un musée mais un site très vivant avec possibilités de balades en charrette pour se prendre pour Charles Ingalls !

Reprise de la route vers Gananoque, 120 kms plus loin nous allons directement à notre B&B, le Westgate B&B. Accueil extraordinaire de Bruce et Esther, on discute et prenons un café pendant une heure ! Chambre et salle de bain et douche parfaite (2 chambres uniquement dans ce B&B). En soirée, balade à pied en ville puisque nous sommes à 5 minutes de la marina et du centre. Repas à The Purple House, la meilleure assiette de ce village de 5200 âmes et pas cher, carte limitée (4 pizzas et 4 salades, boissons).

Ce soir, quelle chance, fête des pirates au village, défilé de char et concert sur la marina !

 

JOUR 3 : 11/07/2015 GANANOQUE>>>KINGSTON>>>GANANOQUE 20° à 28° (61kms) Soleil

 

Ce matin petit-déjeuner très copieux et fait maison par Esther, ses muffins étaient parfaits et sortis du four tout chaud, elle et son mari Bruce ont déjeuné avec nous, on est dans le salle à manger jouxtant la cuisine, je recommande totalement cet endroit !

Puis, on va tout simplement à pied à l’embarcadère des petites croisières vers les 1000 îles. 1h, 2h30 ou 5h au choix, on fera celle de 1h, c’est déjà un bon aperçu, ces îles sont devenues des lieux de villégiatures, où nombre de maisons y furent construites. Chacun a son bateau et jet ski souvent, la balade est à faire absolument. Pour l’anecdote, ces îles furent vendues il y a 150 ans pour 2$ ou une bouteille de vin ! Aujourd’hui cela vaut des millions de $...

Puis pour cet après-midi, on décide d’aller se balader à Kingston, ancienne capitale du Canada-uni. Elle se situe sur les rives du lac Ontario et à l’embouchure du Canal Rideau. Ville hyper agréable, des fortifications se visitent, nous ferons le Fort Henry et Murney Tower. Par chance encore pour nous, un festival de rue se déroule ce WE, jongleurs, musiciens, chanteurs et sketches en tous genres.

Nous rentrons sur Gananoque à notre B&B pour reposer les pieds !

 

JOUR 4 : 12/07/2015 GANANOQUE>>>COBOURG>>>TORONTO 22° à 30° (304kms) Soleil

 

Et de nouveau ce matin le petit déjeuner copieux de Esther ! Ils sont charmant je les recommande absolument au Westgate B&B. Il est temps de les laisser malheureusement.

On prend donc la route vers Toronto, tout en longeant au possible le lac Ontario, les routes, les maisons et les fermes sont très ressemblantes à celle des USA. Je modifie un petit peu l’itinéraire pour passer à Cobourg. C’est vraiment au feeling que je me dirige vers celle ville inconnue en bordure du lac. Et bien, en arrivant en ville, il y a un rassemblement de vieille voiture américains des années 1950 à 1980. On s’arrête et parcourons à pied cette exposition annuelle. Il y a dans cette bourgade une plage immense et un port de plaisance superbe. Ce petit arrêt improvisé nous a fortement plu.

Il nous reste 120kms pour aller à destination, nous arrivons à 17h à notre hôtel plutôt assez central sur la ligne de tramway N°505, très pratique pour aller au centre en 5 minutes seulement. Le temps de décharger la voiture, et nous prenons le « streetcars » autrement dit le tramway ici. Le chauffeur est sympa et dit-nous préciser le moment de descendre, malheureusement il nous oublie et nous descendons en plein Chinatown. Ben c’est pas mal ! C’est cosmopolite, et nous en profitons pour se balader dans le quartier de Kensington ! Et finissons dans un resto tibétain fameux.

 

JOUR 5 : 13/07/2015 TORONTO 22° à 32° (0kms) Soleil

 

Journée consacrée à cette mégalopole Canadienne qui semble austère mais qui va se révéler intéressante et très diversifiée. L’architecture à 2 vitesses, tantôt les antiquités de certains monuments et tantôt des buildings de verre. On reprend le tramway jusqu’ à Dundas Street puis descendons à pied la Yonge Street qui mène au bord du lac Ontario. En passant, on se balade dans le vieux Toronto avec le vieux marché de St Lawrence et la cathédrale St James, mais un bâtiment qui rappelle le Flatiron (fer à repasser) de NY, d’ailleurs il a le même nom ici. On poursuit ensuite vers la CN Tower, haute de 533 mètres, on traverse la gare centrale d’une architecture intéressante face au plus vieil hôtel de Toronto le Fairmont Royal York, lieu de nombreux tournage de film comme James Bond.

Face à la CN Tower, se trouve un musée de plein air sur l’histoire des chemins de fer canadien, superbes locomotive. Au même endroit, se trouve une brasserie, l’usine se visite, cela étant insolite, on tente cette visite de la Steam Whistle Brewery. Dans cette visite, sont inclus 2 bières par personne et un cadeau ! Super accueil !

Il est temps de poursuivre sur les bords du lac, où l’activité nautique bat son plein, nombreuses petites balades en bateau sont proposées (Toronto Cruise), mais flâner reste le bon moyen de profiter de l’endroit.

On repart ensuite via le métro de Toronto pour aller voir un château médiéval ! il n’y a pas ce type de château à Toronto ! Et bien si, descendre à la station Dupont (Ligne N°1), et marcher 5 minutes vers le nord (suivre Casa Loma). Etonnant château construit par un riche homme d’affaires de XIXème, mégalomane de son état. Vous aurez une vue incroyable sur les buildings et la CN Tower de Toronto.

Notre hôtel ne restera pas dans nos mémoires longtemps, Royal Oak Inn.

 

JOUR 6 : 14/07/2015 TORONTO>>>HAMILTON>>>NIAGARA ON THE LAKE>>>NIAGARA FALLS 18° à 22° (247kms) Pluie

 

Départ de Toronto, direction les chutes de Niagara avec quelques étapes. Premier arrêt à Hamilton, au Canadian Warplane Museum, super endroit avec de nombreux avions, la crème de la crème comme nous l’a dit Garry (un passionné du club) est un Avro Lancaster en état de marche !

Des bénévoles plutôt âgés, sont là et réparent des pièces de musée, et sont disponibles pour nous renseigner. A l’intérieur, une superbe boutique qui ravira les amoureux des avions d’antan.

On reprend la route vers Niagara On The Lake, village typique, avec rue commerçante à l’ancienne et propriétés digne de ce nom ! En chemin, on fera la fameuse route des vins, nombreuses caves sont visitables. A faire absolument. Nous visiterons la cave Konzelmann.

On arrive par des routes agréables longeant la rivière Niagara, au site des chutes. On les aperçoit en voiture, on trouve notre hôtel, grande chambre, spacieux et même piscine (Days Inn Suites).

On descend rapidement vers les chutes à pied, QUEL SPECTACLE ! Les chutes américaines à gauche et à droite les canadiennes, balade à pied sur la corniche, vue imprenable, les chutes refoulant de l’eau, on est trempé et pourtant on est à 500 mètres de distance des chutes.

 

JOUR 7 : 15/07/2015 NIAGARA FALLS 16° à 24° (0kms) Soleil

 

Journée consacrée totalement aux chutes de Niagara. Totalement, parce que nous allons prendre un bateau côté canadien, mais aussi les faire toutes à pied !!! Et oui cela sous-entend de passer aux USA.

Déjà, la balade en bateau est top ! cela dure environ 30 minutes, on nous fournit un Kway rouge. Nous sommes mouillés mais légèrement. Le bruit et les tonnes d’eau qui se déversent, sont impressionnantes, à faire absolument ici. Compagnie de bateau unique au Canada, la Hornblower Niagara Cruises.

Après cette balade excellente, pleine d’eau et de photos, nous voyons bien un pont le Rainbow Bridge, qui est très embouteillé et qui mène aux USA. On s’en rapproche à pied, on voit qu’il faut 0,50 $ canadien, on passe un tourniquet. Rien que la balade sur ce pont permettra de faire de nombreuses photos. Arrivés de l’autre côté, ben c’est simple, douane américaine classique, passeport, questionnaire, empreintes et hop un tampon de plus dans le passeport ! (Douanier super sympa au passage). Il nous reste une grande balade sur les hauteurs des chutes américaines et même canadienne. Sensations garanties ! Et photos exceptionnelles ! Plus balade dans le parc des « Three Sisters Island ».

 

JOUR 8 : 16/07/2015 NIAGARA FALLS>>>OTTAWA 20° à 28° (590kms) Soleil

 

Aujourd’hui est une étape de transition et de route, entre Niagara falls et Ottawa, capitale du Canada, on va rouler durant 7h15 et 590kms sous un soleil rayonnant. On arrive à notre B&B proche du centre-ville et des points d’intérêts. The Century House B&B est superbe, nous sommes comme chez l’habitant, Vittorio assez jeune, nous accueille parfaitement et nous explique tout ! La maison est ancienne et nickel (Parking, Wifi, petit déjeuner inclus).

Il est 17h, on a le temps d’aller un peu en ville se balader, on est à 2 pas du quartier du marché Byward. Petite balade rapide, resto, et demain on fait d’autres visites.

 

JOUR 9 : 17/07/2015 OTTAWA 18° à 23° (0kms) Nuageux Averses

 

Aujourd’hui, visite de la capitale du Canada, commençant par le fameux musée canadien de l’histoire (ex- musée des civilisations amérindiennes), ce musée est exceptionnel pour la mémoire des origines des premiers habitants de l’Amérique du nord. A faire absolument !

Balade à pied, sur les bords de la rivière de l’Outaouais (mini-croisières possible par Paul’s Boat Line) passant par un pont centenaire, le pont Alexandra a été le plus long pont à poutres cantilever au Canada. Retour par les écluses de canal Rideau, fonctionnant toujours et à la main, ainsi que la cathédrale Notre Dame. Le mémorial de la guerre 1939-1945 se situe au haut des écluses, la colline du parlement jouxte et domine la rivière, le soir devant le parlement son et lumière tout l’été.

Nous flânerons encore et toujours sur le pittoresque marché Byward, nombreux légumes locaux, fleurs et plantes ou artisanat, les restaurants ouvrent doucement. Dernière balade dans le Chinatown ici, qui est plutôt pauvre et désert, quartier de Sommerset.

On peut toujours rallonger les visites avec Musée de la guerre, Musée de la nature, Musée des beaux-arts, Musée de l’aviation et de l’espace, Musée Bytown. Mais aussi balades diverses le long de la rivière, des allées et parcs sont aménagés. Ou encore la Royal Canadian Mint, le site de la monnaie royale du Canada. Voilà, Ottawa ne se fait pas en 1 jour, comme on m’avait conseillé de le faire !

 

JOUR 10 : 18/07/2015 OTTAWA>>>CHELSEA>>>WAKEFIELD>>>OTTAWA 20° à 30° (130kms) Ensoleillé

 

Grande balade dans le parc Gatineau au Québec, ce parc est à 20kms de Ottawa. Nous passons par le village de Chelsea, on a de la chance, le petit et rikiki marché est ouvert que le samedi. L’église est collée au marché, le prêtre français originaire de Lille nous raconte l’histoire de ce village qui tient à ces racines. A deux pas, c’est l’entrée dans le parc Gatineau avec un office du tourisme au top ! Encore de la chance, aujourd’hui c’est le seul jour du mois de juillet où nous tombons sur la fête des parcs !

Les routes dans le parc sont souvent endommagées par les effets du froid hivernal passé. On arrive au belvédère Champlain qui domine la vallée et le lac Meech. Point de vue impressionnant. A savoir que 800 000 ours bruns vivent en liberté au Canada et que 70 000, sont dans cette région, la possibilité d’en voir reste rare mais possible.

En redescendant, nous prenons les bords de ce lac, ou de nombreuses petites plages se succèdent, et ou l’activité de baignade et de sport d’eau sont nombreux.

Les maisons sont assez isolées, devant une, des enfants vendent des cookies et de la limonade pour 0,50 $, on s’arrête et discutons un peu, ils nous racontent qu’ils vivent ici toute l’année même l’hiver par -30°. Ottawa est à 30kms quand même.

Nous repartons vers le village typique de Wakefield à 26kms au nord. Les maisons québécoises ici sont très jolies, à chacune sa couleur. Nous allons jusqu’au pont couvert en bois assez sympa qui enjambe la rivière Gatineau. Mais aussi le moulin à eau de Wakefield, superbe.

De retour à Ottawa, on stoppe en voyant un rassemblement de moto Harley Davidson et voitures anciennes.

Dernier petit tour en ville pour faire du change et déguster la fameuse pâtisserie locale, la queue de castor au Beaver Tails du marché Byward !

 

JOUR 11 : OTTAWA>MONTEBELLO>>>MONT TREMBLANT 24° à 32° (222kms) Couvert-Ensoleillé-Orage

 

Nous quittons définitivement la province de l’Ontario et ainsi la langue de Shakespeare. Nous passons dans la province du Québec dès les premiers kms. Nous allons voir une ancienne gare de train à vapeur abandonnée. Puis prenons les routes touristiques en longeant la rivière Outaouais, on s’arrête à côté de Plaisance pour y voir les chutes d’eau, très puissantes de la rivière des Petites Nations, une balade de 2kms le long des chutes et rapides. On poursuit vers l’est jusqu’à Montebello, pour se balader dans le parc du château en rondins de bois, qui abrite aujourd’hui un hôtel de luxe. Ce fut le lieu d’un G7 en 1981 avec Mitterrand, Reagan, Thatcher, une marina avec de somptueux bateaux touche le parc du château.

On part maintenant vers le nord, la route serpente entre exploitations agricoles, forêts de résineux et des dizaines de rivières et lacs. Au détour d’une route nous passons cette en voiture sur un pont couvert en bois !

On arrive à Mont Tremblant-village, il y a aussi Mont Tremblant-station et Mont Tremblant-ville.

Nous sommes au gîte Le Roupillon à 1km du village entre pins et sapins, et nombreux animaux.

 

JOUR 12 : MONT TEMBLANT 21° à 28° (52kms) Soleil

 

Aujourd’hui balade et randonnée, on prend la télécabine (billets achetés la veille), au départ de la station pour accéder au sommet des pistes de ski soit 980 mètres d’altitude. Ici cela n’a rien à voir avec nos montagnes française en terme d’altitude, ni en terme d’enneigement et température, souvent 3 mètres de neige et -30 degré. Arrivé au sommet, nous dominons le lac Mont Tremblant et les montagnes environnantes, les paysages sont somptueux !

On fera la randonnée facile au sommet, appelée la 360° et 2km500 de marche, les différents points de vue sont superbes.

De retour en bas, on flâne dans la station ressemblant à DisneyLand.

Ensuite on va au port de plaisance pour faire quelques photos, et flânons de nouveau autour du lac Mercier et lac Moore. Au détour d’une route dans Mont Tremblant-village, on finit par hasard au circuit de voiture de Mont Tremblant, a seulement 2kms de notre gite. Il y a un rassemblement d’un club de Porsche de course, une centaine de voiture sont là, on accède au circuit gratuitement. Spectacle étonnant et impressionnant !

 

JOUR 13 : MONT TREMBLANT>>>SAINT ALEXIS DES MONTS 18° à 23° (211kms) Pluie

 

On quitte nos hôtes, Michel et Viviane du gite Le Roupillon avec encore un super bon petit-déjeuner !

Très mauvais temps aujourd’hui, on va écluser la route sous des pluies orageuses jusqu’à l’arrivée à notre chalet dans les bois de la réserve faunique Mastigouche ! On est entre Montréal et Québec city.

On va traverser de nombreux villages par la route transcanadienne. Peu de chose à voir sur notre parcours, on a surtout hâte d’arriver dans un havre à la canadienne, le chalet de bois.

Saint Alexis des Monts est le village de proximité de notre chalet que nous atteignons par une fin de route non asphaltée. Nous sommes aussi en bordure du parc de la Mauricie.

Le cadre est superbe avec rivière Sacacomie au pied du chalet, prénommé « L’aigle royale ». Bienvenue aux chalets de la rivière Sacacomie !

 

JOUR 14 : SAINT ALEXIS DES MONTS>>>SAINT ETIENNE DES GRES>>>SAINT ALEXIS DES MONTS 12° à 21° (94kms) Couvert

 

Ce matin départ pour une aventure…au départ de la rivière Saint Maurice à Saint Etienne des grès…Hydravion Aventure pour 1h de survol des paysages de la Mauricie !!!

Superbe vol avec notre pilote Yann, survol lac Sacacomie, lac de l’eau claire, lac Blanc eet retour sur Shawinigan est son barrage hydroélectrique et amerrissage sur la rivière Saint Maurice.

On rentre à notre chalet pour un repos et profiter de notre endroit absolument merveilleux !

 

JOUR 15 : SAINT ALEXIS DES MONTS>>>TROIS RIVIERES>>>QUEBEC 15° à 25° (224kms) Couvert

 

Aujourd’hui journée de transfert vers Québec Ville, mais en passant en chemin par un lieu unique et symbolique de l’Amérique du nord !

Nous nous arrêtons chez Sylvie et Daniel qui ont créé, il y a 25 ans « La Bisonnière », autrement dit une ferme de bisons. La visite est à 10$ par personne et nous nous retrouvons au milieu d’un troupeau d’une centaine de têtes. On est tout proche et cela est très impressionnant ! Sylvie et Daniel nous refont toute l’histoire de ce bovidé depuis des siècles et des siècles. Ils en possèdent 200 environ.

Mais l’histoire qui suit mérite le détour : il y eut jusqu’à 50 millions de bisons en Amérique du nord, les troupeaux faisaient 40 kms de largeur sur 60 kms de longueur ! Puis vint la colonisation et les massacres, dans un premier temps pour affaiblir les populations indiennes qui avaient le bison comme première source d’alimentation, et dans un deuxième temps, les éliminer pour faire passer le chemin de fer d’est en ouest. Les troupeaux de bisons endommageaient les constructions, il fallait les éliminer et leur chaire servait aussi de nourriture aux travailleurs du chemin de fer.

Pour arriver à cette élimination, les gouverneurs des états engagèrent des chasseurs, le plus connu fut William F. CODY…mais oui il est connu mondialement ! Son surnom est Buffalo Bill ! Buffalo en anglais veut dire bison, il tua en 18 mois, 4280 bisons. Puis il organisa des tueries pour les voyageurs qui prenaient le train, qui abattaient des bisons depuis le train pour juste s’amuser.

Les chasseurs de bisons avaient aussi une autre méthode assez connue dans l’histoire de l’ouest américain, ils forçaient les troupeaux de bison à se diriger vers des falaises, ces derniers chutaient et se tuaient. Il en eut tellement que des petites montagnes se formaient, mais ce n’étaient que des carcasses d’os de bisons !

A la fin de la conquête de l’ouest, soit 100 ans plus tard, il ne restait qu’environ 980 têtes sur le territoire nord-américain, dans les territoires du Yukon et de l’Alberta, semble-t-il des bêtes qui avaient réussis à fuir l’homme.

Aujourd’hui, 400 000 bisons vivent en Amérique dont 200 000 au Canada, au Québec environ 3000. A l’état sauvage, il ne resterait que des groupes de 20 têtes dans des territoires retirés du nord de l’Amérique du nord.

Pour anecdote aujourd’hui, Ralph Lauren, Kevin Costner et surtout Ted Turner (fondateur de CNN) possèdent des ranchs avec des bisons, ils rêvent chacun de le réintroduire aux Etats-Unis. Ted Turner possède 22 000 têtes et fut il y a 3 ans un visiteur de La Bisonnière de Sylvie et Daniel.

Puis nous avons repris la route vers Québec par la route touristique 138 longeant le Saint Laurent. Arrivée à notre hôtel en fin d’après-midi, ce qui nous permis une balade nocturne dans la ville fortifiée, soit ville haute.

 

JOUR 16 : QUEBEC 15° à 26° (0kms) Ensoleillé

 

Aujourd’hui, balade à pied dans la ville de Québec, capitale de la nouvelle France (colonie du royaume de France de 1534 à 1763), beaucoup de choses à voir ici entre ville fortifiée, ville basse, ville haute et petit Champlain.

On peut débuter la visite à partir de la terrasse Dufferin puis descendre au petit Champlain soit par l’escalier Frontenac ou le funiculaire (2,25$). Arrivé en bas, la balade dans les ruelles du petit Champlain est ravissante de boutiques ou restaurants. On passe par la batterie royale construit en 1691 par Louis XIV. On remonte ensuite par les petites rues jusqu’à la place royale, emplacement de l‘habitation de Samuel de Champlain, fondateur de la ville et commissionné par Henri IV de France.

Divers musée en ville basse, musée des civilisations, musée de la place royale, maison historique Chevalier. Petite balade à pied possible au départ de la terrasse Dufferin, la promenade des gouverneurs pour dominer et avoir un point de vue sur le fleuve Saint Laurent.

Revenons en ville haute en funiculaire ou par le porte Prescott à pied tout à côté, vous arriverez à la place d’armes, les rues ici fourmillent de visiteurs dans cette ville classée patrimoine mondial de l’Unesco, la cathédrale ND, le monastère des Ursulines, l’hôtel de ville et le fameux château Frontenac (hôtel aujourd’hui) se touchent. Tout se fait à pied sur la ville haute entourée de remparts.

En dehors des remparts mais tout près se trouve la citadelle de Québec, c’est une base militaire active, tout ne se visite pas donc.

Vous trouverez encore et encore des choses à faire ou à voir à Québec, d’autres musées, parc aquatique, galeries d’art notamment d’art Inuit !

 

JOUR 17 : QUEBEC>>>STE ANNE DE BEAUPRE>>>CHARLEVOIX>>>QUEBEC 18° à 26° (209kms) Soleil

 

Journée balade non loin de Québec, en commençant par le marché du vieux port, où les produits frais et locaux se font l’étal, belle balade (parking gratuit 90 minutes).

On file ensuite à quelques 10kms seulement, à la chute Montmorency, une chute de 83 mètres qui finit la rivière Montmorency dans le fleuve Saint Laurent. S’arrêter comme nous en haut de la chute, à côté des 2 stations d’essence, puis prendre un chemin d’environ 200 mètres jusqu’à la passerelle métallique qui surplombe la chute, au choix ensuite de descendre par la gauche via un escalier en bois ou à droite mais seulement jusqu’à un point de vue. En bas des parkings payants sont disponibles ainsi qu’un téléphérique à 13$ pour rejoindre le sommet.

On poursuit ensuite par un route touristique « la route de la Nouvelle France », elle est fléchée en panneau bleu et va serpenter via les villages de Boischatel, Ange-Gardien, Château Richer jusqu’à Sainte Anne de Beaupré. On peut observer de nombreuses maisons jolies, et parfois des surplombs sur le fleuve Saint Laurent et sur l’île d’Orléans en face.

A la ville de Sainte Anne de Beaupré, nous tombons par hasard sur le pèlerinage à la basilique du même nom, et oui, aux alentours du 26 juillet chaque année (et nous sommes le 25 !), des centaines de pèlerins nord-américains viennent en quête de guérison, c’est Lourdes en Amérique du nord, et surtout de nombreux amérindiens assez reconnaissables, c’est la première fois que nous en croisons, ils sont Hurons-Wendat ou Montagnais-Naskapis en général.

La balade continue dans la région de Charlevoix qui devient assez sauvage, d’ailleurs il n’y a pas vraiment d’autre route que la 138 pour aller vers la région du Saguenay, nous traversons de grandes forêts de résineux indiquant la présence fortes d’Elans.

Puis c’est le retour sur Québec, on a bien fait 209kms aujourd’hui !

 

JOUR 18 : QUEBEC>>>WENDAKE>>>VICTORIAVILLE>>>DRUMMONDVILLE>>>PIERREVILLE 17° à 28° (255kms) Pluie

 

Journée de transfert, mais on va profiter de notre route pour faire escale ça et là. On commence par Wendake (prononcez ’’ouènedaqué’’). Wendake est une réserve indienne huronne-wendat du Québec. Originellement, le wendat est une langue iroquoienne, était parlé à Wendake. Aujourd'hui, le français est la langue utilisée dans la réserve. La langue wendat, endormie depuis plus d'un siècle, est en cours de revitalisation. A la tête de Wendake est le Conseil de bande des Hurons-Wendats. Le conseil est dirigé par un Grand Chef et six petits chefs. Le conseil de bande s'occupe de plusieurs dossiers : l'éducation, la santé, les loisirs, la voirie, les personnes âgées, les jeunes, les territoires, le secteur économique, le logement et autres.

Les Hurons-Wendats négocient avec les gouvernements du Québec et du Canada pour avoir une plus grande superficie de territoire habitable.

L’actuel chef est Conrad Sioui.

Un site traditionnel retraçant l’histoire de ces amérindiens est visitable pour 13,50$. Il est plutôt limité mais on apprend en partie de l’origine à aujourd’hui la vie de ces autochtones.

Nous reprenons la route pour nous rapprocher de notre destination du jour : Pierreville.

Nous nous arrêtons à Victoriaville, et passons par la rue Laurier ouest pour y voir des maisons victoriennes ainsi que l’habitation de Sir Wilfrid Laurier qui fut le premier francophone à accéder au poste de 1er ministre du Canada. Au bout de cette rue l’église Saint Christophe d’Arthabaska, assez jolie se visite.

Ville suivante est Drummondville, ou nous nous arrêtons au Domaine Trent, histoire intéressante de cet anglais, arrivé au Canada en 1830. Une exposition temporaire sur le 6ème bataillon royal du 22ème régiment canadien-français. La ville de Drummondville héberge toujours ce bataillon de l’armée de terre.

Voilà il est temps de rejoindre notre gîte et hôtes français à Pierreville.

 

JOUR 19 : PIERREVILLE>>>MONTREAL 20° à 32° (159kms) Soleil

 

Dernière journée de transfert vers Montréal, mais avant quelques balades intéressantes, tout d’abord la fameuse cabane à sucre, lieu de fabrique du sirop d’érable, autre emblème du Canada.

Grâce à Serge, notre hôte du gîte du Maudit Français, nous allons visiter une cabane à sucre tout près.

C’est Mr Robert seul qui la dirige, il est passionné et nous fait partager pendant 2 heures sa passion du sirop d’érable. Il a bien 4000 érables reliés entre eux par du tuyau plastique. Ces derniers sont eux-mêmes reliés à un tuyau plus gros appelé collecteur. Toute l’eau tiré des érables entre le 15 mars et le 15 avril, arrive ensuite au concentrateur qui a un rôle de pompe. Ensuite reste à chauffer le tout dans la cabane juste à côté, pour en tirer le fameux sirop d’érable.

Si vous voulez la visiter à votre tour, il vous suffira de contacter Serge du gîte du Maudit Français !

Nous sommes toujours à Pierreville, sur une réserve amérindienne, celle des Abénaquis. On en profite pour visiter le musée à Odanak. Il est petit mais assez intéressant sur les origines de ses autochtones.

Puis nous retournons au gîte, pour faire avec Serge une dernière balade insolite sur la rivière Saint François. Elle est insolite puisque nous allons ramasser des pierres de fées !

Voilà reste à faire la route soit 100kms jusqu’à Montréal et rejoindre nos amis du premier soir

 

JOUR 20 : MONTREAL 22° à 34° (0kms) Soleil

 

Journée totale à Montréal à pied. On prendra le métro depuis la station Acadie puisque nous sommes logés à Mont Royal chez nos amis Québécois. On va directement vers le parc olympique pour faire le biodôme. Visite intéressante mais plutôt légère, peu d’animaux visibles, c’est une visite surtout pour les enfants.

De là, on part vers le vieux Montréal, endroit typique face au vieux port ou marchandises débarquaient au XIXème siècle. Place Jacques Cartier et rues parallèles arpentées, beaucoup de touristes et restaurants, anciens entrepôts réaffectés en boutique et terrasse de café.

Nous ferons toute l’esplanade puis irons vers la place d’armes et la cathédrale ND. A 2 pas, on passe par le quartier chinois, bien plus réel que à Ottawa, et remontons vers l’ouest la rue Sainte Catherine, quartier des spectacles et des arts, et où tous les commerces se concentrent, sans parler de la partie souterraine à cet endroit, assez important. Dans les rues perpendiculaires, vous verrez pas mal de maisons victorienne, ne pas hésiter à sortir de la rue Sainte Catherine à cette occasion.

A partir de la rue Saint Hubert vers l’est, on arrive au quartier appelé le Village, quartier gay, reconnaissable à tous les petits ballons roses accrochés dans la rue.

Retour dans le vieux Montréal pour un petit restaurant moules-frites !

 

JOUR 21 : MONTREAL 22° à 34° (27kms) Soleil

 

Dernière journée en compagnie de nos amis, repos total !!!

Ils nous ramèneront sur la route A40 et A13 en direction de Laval pour aller rendre le véhicule de location.

 

VOL RETOUR décollage à 19H50 heure du Canada


Points Positifs :

  1. Accueil des canadiens, Ontario et Québec de très haut niveau.
  2. Météo, souvent chaud et soleil.
  3. Courtoisie sur les routes.
  4. Paysages fabuleux et sauvage.
  5. Essence pas cher.
  6. Nourriture cosmopolite. 

Points Négatifs :

  1. Les routes très souvent endommagées (hiver faisant).
  2. Routes en travaux (logique avant le prochain hiver).
  3. Niveau de vie assez cher.
  4. Parking gratuit très rare pour les attractions.
  5. Les taxes qui sont ajoutées à tous les prix affichés (on n'est pas habitué).
  6. Les douaniers canadiens, c'est la deuxième fois que je passe ici, accueil exécrable !

 

JE ME SOUVIENS

@ bientot pour d'autres aventures...

https://static.blog4ever.com/2010/05/410426/artimage_410426_3446675_201106052142565.png



29/06/2015
22 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres