L'homme doit lire pour s'instruire puis voyager pour rectifier ce qu'il a lu

L'homme doit lire pour s'instruire puis voyager pour rectifier ce qu'il a lu

Expérience Belge

J'irai manger chez les Belges. 2008

 Lors de notre voyage au Mexique, nous fîmes beaucoup de rencontres, et notamment deux copines de Belgique francophones. Elles habitent Bruxelles, l'occasion est trop bonne, nous nous y rendons pendant les fêtes de fin d'année.

 

Cela ne va pas être très exotique, mais ce n'est pas l'important. L'essentiel est d'être parmi nos voisines européennes.

 

Nous allons beaucoup marcher dans cette capitale à dominance Wallone donc francophone, malgré sa position en région Bruxelloise. Il fait des températures polaires, jusqu'à -8° le matin en ville.

 

Le tour de ville est superbe, les incontournables sont visités, citons rapidement le château royal, la grand place, le « Manneken pis » et les effigies du journaliste de Hergé : « Tintin ».

 

Nous goutons bien sûr aux spécialités locales, le chocolat, la bière, les gaufres, les wafels comme ils disent ici. Mais l'incontournable est la moule-frites. Une rue en centre ville n'est faite que de restaurants de la mer. Mais un seul sera notre destination finale.

 

Ainsi, nos amis francophones vont nous emmener dans le premier restaurant fondateur de « Léon de Bruxelles ». Il est en plein centre, sur 2 étages, il est complet en permanence, mais que c'est bon. La photo des années 20 trône à l'entrée avec la famille Léon montrant la même entrée qu'aujourd'hui…





2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 147 autres membres