L'homme doit lire pour s'instruire puis voyager pour rectifier ce qu'il a lu

L'homme doit lire pour s'instruire puis voyager pour rectifier ce qu'il a lu

Expérience Costaricaine (Indigènes Bribri)

J'irai manger chez les Costaricains (Indigènes Bribri) 2010

 

                Depuis 22 jours au Costa Rica, pays superbe de diversité géographique, tantôt jungle, plage, ou volcan. Notre départ approche mais je dois absolument finir par cette expérience unique, celle d’aller à la rencontre d’une des 8 tribus indigènes existantes encore ici au Costa Rica. En fait les vrais habitants de ce pays présents avant la conquête espagnole du XVIème siècle.

 

                Le trajet en lui-même est déjà une aventure, depuis Puerto Viejo sur la côte caraïbe, je pars pour 20 km en 4X4 vers le ville de Bribri, puis 10 km de piste pour rejoindre le village de Bambu ou je laisse la voiture chez des sœurs catholiques pour la journée et la nuit. Ensuite 3 personnes descendants des indigènes Bribri viennent de leur village nous chercher en pirogue motorisée, nous allons remonter la rivière Yorkin large de 15 mètres, frontière en fait du Costa Rica et du Panama. Parfois la pirogue racle le fond, il faut en descendre pour pousser. Nous nous arrêtons après une heure, il reste 30 minutes de marche avant d’atteindre le village de Yorkin, nous sommes isolés maintenant de la civilisation. Nous sommes accueillis par une famille Bribri qui va nous nourrir et nous héberger pour ce soir.

 

             Nous allons pendant cette journée vivre au rythme de ces gens d’une grande quiétude et simplicité. On s’essaiera au tir à l’arc, à la gravure sur calebasse, pêche à la crevette dans la rivière, baignade dans cette même rivière d’eau douce, passant plusieurs fois sur la rive panaméenne, et aussi extraire le chocolat des fèves de cacao fraichement ramassées.

 

             On nous servira le plat typique ici, le « casado », base d’haricots noirs, riz, salade, bananes fries, et viande de poulet. Nous échangerons souvent avec Guillermo, l’ancien du village, il parle le langage Bribri encore assez usité. C’est vraiment tranquille ici, pas d’eau courante ni d’électricité, mais riche pour tout le reste. Il n’y a pas de jeu pour les enfants alors ils les inventent avec Kim, jeu de portage et jeu d’eau à la rivière.

 

             Que dire d’autre, rien de plus, notre expérience doit être vécue, faites en autant, et vous serez plus grand…

 

Enfants Bribri

 



02/08/2010
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 147 autres membres